AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 [Event] We all come from the sea but we are not all of the sea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
✈ ÂGE : 42 ans
✈ AVATAR : Gerard Butler
✈ MÉTIER : Ancien pilote d'hélicoptère désormais instructeur depuis juin 2013 à cause d'une maladie dégénérative qui va lui faire perdre la vue.
✈ STATUT : Né à Hawaï, Marié à Sahana, un fils Matt
✈ GRADE : Officier, Colonel
✈ LOCALISATION : Hickam Air Force base
✈ MESSAGES : 179
✈ PSEUDO : WR
✈ CRÉDITS : WR
✈ DATE D'ARRIVÉE : 13/03/2014


MessageSujet: [Event] We all come from the sea but we are not all of the sea   Dim 23 Mar - 15:26



❝Keith x Enyo❞

We all come from the sea but we are not all of the sea.

Je clignai des paupières pour m’habituer à la vue de la plage s’étendant devant moi et sur laquelle les rayons du soleil se reflétaient. Puis, je récupérai mon sac à dos à l’arrière du véhicule tandis que l’on me tendait une planche de surf. « Bonne matinée colonel. » L’homme fit un salut militaire. Je le remerciai, puis attendis qu’il reprenne place dans la voiture et reparte. Et dire qu’un an en arrière, je n’avais pas besoin de chauffeur pour venir jusqu’ici. Il me suffisait de prendre la voiture et de conduire. Je pouvais toujours le faire mais j’écoutais les conseils du spécialiste qui me suivait, même si cela me contrariait parfois, voire même souvent. Faire attention, encore et toujours. Je soupirai alors que j’avançai, la planche sous le bras.

Mon fils aurait pu venir avec moi. J’avais même songé à l’emmener mais quand je m’étais arrêté sur le seuil de sa chambre pour le regarder dormir paisiblement, je ne pris pas l’initiative de m’exposer à un « papa tu piques » car je n’étais pas rasé. Si je lui avais dit ensuite qu’on allait surfer, il aurait oublié ma barbe naissante pour sauter dans sa combinaison, récupérer sa planche et aller dans la voiture, oubliant de prendre son petit déjeuner, au grand damne de sa mère. Alors j’avais rebroussé chemin, prévenant Sahana que je partais seul. C’était peut-être préférable vu que je ne savais pas à qui j’allais devoir enseigner les rudiments du surf.

Quelques jours auparavant, nous avions pris la décision de participer à cette compétition de surf organisée par la ville d’Honolulu. Si Hana allait vraiment concourir en défiant les vagues, de mon côté je m’étais inscrit pour rester en retrait le jour venu. Surfant depuis tout petit et étant un enfant de l’île, j’étais dans les volontaires du côté des militaires pour prendre sous mon aile un débutant. Ma secrétaire m’avait sans doute dit le nom de la personne que je devais chaperonner mais je ne m’en souvenais plus, ou alors je ne l’avais pas écoutée du tout. Homme ou femme, je savais juste que c’était un militaire de la base et que ma mission était de lui éviter le ridicule le jour de la compétition. Et accessoirement d’éviter de se noyer en se prenant la planche de surf sur la tête au passage...

Je posai mon sac sur le sable, pivotant pour faire un rapide tour d’inspection de la plage. A cette heure-ci, elle était quasiment déserte. J’étais un peu en avance, il fallait dire. Et ce n’était pas le coin le plus prisé par les surfeurs. Les vagues étaient faibles, ce qui était parfait pour les débutants et les enfants, non pour les sportifs un minimum confirmé. Attendre ou aller taquiner un peu les vagues ? L’envie ne me manquait pas d’aller déjà dans l’eau mais je pris mon mal en patience. La planche de surf fut posée à plat sur le sable. Je sortis mes lunettes de soleil et je m’allongeais dessus, sur le dos. Je ne remontai pas le haut de ma combinaison, profitant des quelques minutes que j’avais devant moi pour bronzer tranquillement. Mes paupières se fermèrent. Comme souvent, j’écoutai le bruit des vagues s’échouant sur le rivage. Elles avaient un effet apaisant sur moi, me rassuraient en quelque sorte car c’était un son que j’avais l’habitude d’écouter depuis tout petit, les yeux fermés. Voilà au moins une chose qui ne changerait pas une fois que je ne verrai plus, le chant de la mer rencontrant la terre ferme…

❝ Live like Jay ❞
made by MISS AMAZING.

_________________

We sailed on together and here you are by my side
I need you to stay. Open arms..❥ Atmosphere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✈ ÂGE : 27 ans
✈ AVATAR : Keira Knightley
✈ MÉTIER : Conceptrice et manager des systèmes d’information
✈ STATUT : Mère célibataire d'un petit Louarn de 5 ans
✈ GRADE : sous-officier, adjudant-chef
✈ MESSAGES : 76
✈ PSEUDO : Tatsuki
✈ CRÉDITS : Tatsuki
✈ DATE D'ARRIVÉE : 10/03/2014


MessageSujet: Re: [Event] We all come from the sea but we are not all of the sea   Ven 28 Mar - 18:38

-Maman, je veeeeeeeeuuuuuuuuuuuuuuux venir !!!

Tu retiens un soupir. Dire que tu espérais qu'il se tiendrait tranquille aujourd'hui, c'est raté. Tu adores ton fils, Louarn est un véritable amour mais lorsqu'il décide de n pas te lâcher d'une semelle, c'est parfois gênant. Tu n'avais pas prévu de l'emmener avec toi aujourd'hui. Pourquoi donc ? Déjà, parce que ton petit bout sait surfer et pas toi, il est hors de question de montrer à ton fils que toi aussi, tu as tes failles. Ensuite, tu dois rencontrer ton "professeur" aujourd'hui et, à dire vrai, tu n'as pas la moindre idée de qui il s'agit. Il est donc normal que tu te méfies, non ? Si l'autre t'inspire, tu pourras peut-être laisser ton fils t'accompagner lors de tes prochains entraînements de surf, mais pas pour ce premier cours. Dire qu'il a déjà son sac de fait, tu vois un bout de combinaison dépasser et sa planche dans l'entrée. Il était debout avant toi, il faut le faire. Il a même avalé un bon bol de chocolat au lait. Froid, évidemment, il t'en entendu le disputer. Tu n'aimes pas qu'il boive son lait froid. Peut-être parce que, à tes yeux, il n'y a que le chocolat au lait bien chaud qui convienne pour un bon petit déjeuner... Bref.

-Lou, écoute, on en a déjà discuté. Je ne sais pas qui sera là alors, aujourd'hui, tu restes avec ta nounou. Et tu seras sage. Promis ?
-Maman, Nounou elle peut pas s'occuper de moi aujourd'hui.
-Quoi ?!
-Tu as pas vu le mot sur le frigo ?


Tu fronces les sourcils. Non, tu n'as pas vu. Il faut dire que tu es rentrée tard hier soir, tu étais encore la tête dans tes programmes et seules quelques bonnes heures de sommeil sont parvenues à te ramener dans la réalité. Intriguée, tu vas donc regarder ces quelques mots inscrits sur un post-it, positionné sur le réfrigérateur. En effet, elle te rappelle qu'elle a un rendez-vous aujourd'hui sur une autre île et que donc elle ne pourra pas s'occuper de ton fils. C'est avec peine que tu retiens un juron. C'est vraiment le mauvais moment, tu n'as pas le moins du monde demandé à Deborah si elle avait le temps de s'occuper de Louarn, tu ne veux pas l'imposer chez Jax et connaissant Raven, elle doit être encore débordée. Quelle plaie, cela ne tombe jamais au bon moment. Et si tu ne pars pas tout de suite, tu vas finir par être en retard. Pour peu, tu jurerais qu'il a tout prévu. Un soupir t'échappe alors tandis que tu te tournes vers lui.

-Il semblerait que je n'ai pas le choix alors... Mais promet-moi de m'écouter et de m'obéir, quoi qu'il se passe. Pas de bêtises. On est d'accord ?
-Oui maman !
-C'est bien. Allez, file mettre ta planche dans le coffre de la voiture.
-Tu prends pas la moto ?
-Pas avec toi et deux planches en bagage, non !
ris-tu doucement.

Il n'en attend pas plus, attrape sa planche, ouvre la porte d'entrée et gagne l'ascenseur à toute vitesse. Un instant, tu lèves les yeux au plafond avant de t'avaler un croissant en quelques bouchées. Il ne t'a même pas laissé le temps de petit-déjeuner. Enfin, tel père tel fils. Quoique, là, c'est plus à toi qu'il ressemble. Bref on a dit. Tu attrapes ton sac avec ta combinaison, que tu balances sur ton épaule, ta planche de surf qui ne sert tellement jamais puisque tu ne trouves jamais le temps d'apprendre à en faire – d'ailleurs c'est à se demander pourquoi tu en as acheté une – vient se caler sous un bras... Voilà, tu es prête. Tu fermes la porte de l'appartement derrière toi et rejoins ton fils qui sautille dans l'ascenseur. Quelques minutes plus tard, vous êtes sur la route, la musique presque à fond – presque, tu fais attention aux oreilles sensibles de ton fils – et vous deux chantant à tue-tête. Vous formez un joyeux duo tous les deux. La mère et le fils.  C'est dans la joie et dans la bonne humeur que vous atteignez la plage. Tu te gares un peu maladroitement, trop habituée à ta moto, mais sans provoquer le moindre accrochage tout de même. Sitôt le moteur arrêté, ton petit garçon saute hors du véhicule et va grimper dans le coffre afin d'enfiler sa combinaison. Tu le laisses se débrouiller seul, sortant les planches pendant ce temps, puis tu l'aides à refermer sa combinaison. Tu dois aussi batailler pour lui mettre de la crème solaire sur le nez. Hors de question qu'il reste exposé sans la moindre protection. Non mais.

Un fois qu'il est prêt et toi aussi, vous gagnez le sable. L'océan ne semble pas très agité ce matin, les vagues sont calmes. Cela t'arrange un peu, peut-être parviendras-tu à tenir debout sur cette satanée planche. Tu laisses ton fils aller se jeter à l'eau en hurlant de joie tandis que tu déposes quelques affaires sur le sable. Puis tu cherches ton instructeur du regard. Où peut-il bien être ? Serait-il en retard alors que, pour une fois, tu es pile à l'heure ? La plage est quasiment déserte de si bonne heure. Quasiment. Tu repères une autre planche posée sur le sable, et un homme allongé sur le sol, à côté. Serais-ce... ? Peut-être. Curieuse, tu laisses les planches avec vos affaires puis tu t'approches, discrète. Tiens, cette tête te dit quelque chose. Et même plus que quelque chose. C'est...

-Colonel Shepard ? Oh, c'est pas vrai...

Tu retiens de justesse le "quelle poisse" qui te brûle les lèvres. Ce type, tu y as déjà eu affaire. Tu l'as frappé, parce qu'il s'était intercepté alors que tu mettais une raclée à un pilote. Tu ne connaissais ni son nom, ni son grade. Mais tu l'as frappé devant son fils et cela te met mal à l'aise. Serais-ce lui, ton professeur de surf ? Tu espères que non, qu'il est là par hasard, qu'il... Peu de chances. Génial, tu vas apprendre le surf avec un vieux que tu as frappé et envers qui tu as une dette. Pour peu, tu déclarerais forfait tout de suite. Non, franchement, quelle poisse. Mais tu fais un effort. Parce que tu sais que Louarn te regarde, les pieds dans l'eau.

-Hé bien... Bonjour ? Je suppose que vous êtes là pour les entraînements pour la prochaine compétition de surf, je me trompe ?

Tu l'espères mais il n'y a que si peu d'espoir... Pourquoi voudrais-tu que ce ne soit pas lui ? Parce que tu as une dette envers cet homme et que donc, pour l'honorer, tu vas devoir ravaler ton insolence et ta presque allergie à ceux qui se placent en supérieurs à toi. Difficile exercice, mais même si tu ne tenais pas à honorer tes dettes, tu te devrais d'agir ainsi. Il faut donner le bon exemple à ton petit Louarn...

_________________

Freedom, duty, family, homeland, passion, army. It's just a balance between two parts of a life, two parts of a character. There are two reasons to live today : family and comrades in arms.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✈ ÂGE : 42 ans
✈ AVATAR : Gerard Butler
✈ MÉTIER : Ancien pilote d'hélicoptère désormais instructeur depuis juin 2013 à cause d'une maladie dégénérative qui va lui faire perdre la vue.
✈ STATUT : Né à Hawaï, Marié à Sahana, un fils Matt
✈ GRADE : Officier, Colonel
✈ LOCALISATION : Hickam Air Force base
✈ MESSAGES : 179
✈ PSEUDO : WR
✈ CRÉDITS : WR
✈ DATE D'ARRIVÉE : 13/03/2014


MessageSujet: Re: [Event] We all come from the sea but we are not all of the sea   Sam 5 Avr - 16:17


 

 
❝Keith x Enyo❞

 
  We all come from the sea but we are not all of the sea.

Calme et détendu. Écouter les vagues s’échouer sur la plage eut comme en temps habituel un effet reposant sur ma personne. Tout semblait si naturel dans cet environnement, propice à apaiser n’importe quel esprit torturé. Pourtant, il y eut au bout d’un moment un cri. Celui d’un enfant se précipitant en courant vers l’eau. Je relevai à peine la tête pour l’observer. Sa planche de surf dans les bras, sa combinaison et son entrain pour aller se mouiller. Il me fit penser à Matt. La même volonté, le même enthousiasme. Nul doute que ce gamin possédait la même passion du surf que mon fils. Je le laissai toute à sa joie, sûrement sous la surveillance de ses parents qui devaient se tenir un peu en retrait, peut-être moins désireux que leur fils d’aller surfer. Encore combien de temps avant que mon élève n’arrive ? Voilà une bonne question à laquelle je n’eus pas de réponse. Alors je refermai déjà les yeux, de nouveau prêt à profiter de l’instant présent.

Un court laps de temps s’écoula avant qu’une silhouette ne vienne obscurcir le paysage. Les yeux fermés, je perçus tout de même qu’elle se positionnait entre le soleil et moi. Et puis cette voix… Mes paupières s’ouvrirent sans que je ne bouge, pour poser mes prunelles sur la jeune femme qui me surplombait, debout. « Adjudant-chef Shields…» Aussitôt me revint en mémoire l’épisode de la base. Une bagarre entre militaires, moi qui m’interposai et le coup que je me pris devant mon fils. Une aubaine pour cette matinée, il ne m’accompagnait pas. Voilà qui se révélait préférable si l’envie prenait à cette femme de me cogner une nouvelle fois. Quoique cette fois, je doutai qu’elle le fasse. Shields avait prononcé mon grade, elle savait à présent qui j’étais. Et elle ne devait pas être réjouie de me voir ici présent, sur cette plage vu son exclamation. Quel émotion m’envahissait de savoir que c’était sans doute elle mon élève ? Aucune. Je m’en tenais à la leçon que j’avais inculqué à mon fils suite à ce jour, toujours laisser une seconde chance aux personnes sans les condamner. Voilà la seconde chance de Shields, elle ne le savait pas mais cette rencontre déterminerait le futur de notre lien.

Je me redressai pour m’asseoir, retirant mes lunettes de soleil au passage pour la fixer une nouvelle fois.  « En effet. Le général ne souhaite pas que la base fasse pâle figure face aux locaux, donc j’aide… » Même si le jour venu, je serai frustré de ne pas pouvoir concourir. Parmi les habitants, il y aurait probablement certains de mes amis, déterminés, s’amusant et étant prêts à donner une petite leçon à l’armée. Si j’avais été parmi eux, j’aurais peut-être eu le même comportement. Mais je ne l’étais pas, je ne concourrai pas non plus… Donc j’allais entraîner cette femme. Je me remis sur mes jambes pour lui faire face. « Avant que l’on ne commence, j’ai une condition non révocable à formuler. » Vu notre première rencontre, je me doutai déjà qu’elle devait s’attendre au pire, ou à quelque chose de contrariant pour elle. Ce n’était pas le cas, du moins je ne le pensais pas. Mais je n’étais pas à sa place, je ne la connaissais pas, je n’avais donc aucune idée pour deviner ce qu’elle allait penser ou rétorquer. Je n’attendis pas plus longtemps pour formuler ma condition. « Oubliez le colonel durant les entraînements. Je ne suis pas votre supérieur sur cette plage. Appelez-moi Keith, Shepard ou comme vous voulez. Pas de rang, nous sommes à égalité et ma seule mission est de vous aider pour la prochaine compétition de surf. Il suffit d’oublier ce qui s’est passé lors de notre première rencontre. C’est votre fils là-bas ? » Mon regard avait légèrement dévié sur l’enfant et sa planche de surf. Si c’était bien le sien et qu’elle refusait ma condition, il serait comme l’image d’une trêve, au moins pour cette matinée, car il était hors de question de se donner en spectacle devant lui.

 
❝ Live like Jay ❞
made by MISS AMAZING.

_________________

We sailed on together and here you are by my side
I need you to stay. Open arms..❥ Atmosphere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Event] We all come from the sea but we are not all of the sea   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] We all come from the sea but we are not all of the sea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CROSS INTO THE BLUE :: Oahu island :: Into the wild :: Plages-