AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 wyatt & noah | c'est pas l'homme qui prend la mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
✈ ÂGE : 24 ans
✈ AVATAR : Dylan O'Brien
✈ MÉTIER : Chargé de projets immobiliers
✈ STATUT : Fiancé, techniquement
✈ LOCALISATION : Honolulu
✈ MESSAGES : 76
✈ PSEUDO : WaterwickBambi
✈ CRÉDITS : WaterwickBambi
✈ DATE D'ARRIVÉE : 29/03/2014


MessageSujet: wyatt & noah | c'est pas l'homme qui prend la mer   Dim 27 Avr - 20:25


c'est pas l’homme qui prend la mer


Depuis qu’il était arrivé à Hawaï, Noah n’avait pas encore été à la plage. Contrairement à ce qu’on aurait pu croire, elle ne l’attirait pas plus que ça, en dépit de ses eaux d’un bleu de lagon et de son sable fin. Noah avait toujours été un Américain de Boston, profondément citadin, amoureux des gratte-ciels et des autoroutes à perte de vue, accro au McDonald’s et au Starbucks ; la mer et le soleil n’avaient jamais exercé sur lui une tentation irrésistible.
Pour être honnête, Noah n’aimait pas beaucoup la mer ; depuis qu’il avait regardé Les Dents de la Mer quand il était enfant, il avait été traumatisé, et il ne pouvait pas s’empêcher, dès qu’il posait un pied dans l’eau, à penser à tout ce qui grouillait autour de lui, sous ses pieds, dans le sable, et plus loin de la côte, dans les profondeurs.

Cependant, à présent, il était Hawaïen, et il devait bien apprendre à s’intégrer au style de vie de l’île ; moins de hauts immeubles, plus de cocotiers et de vagues. C’était le genre de stupide appréhension dont il devait à tout prix se débarrasser, parce que si elles n’étaient pas un problème à Boston, elles s’avèreraient franchement ridicules maintenant qu’il vivait à Honolulu, là où le surf était une religion et le maillot de bain une tenue de tous les jours parfaitement acceptable.

D’accord, il avait adoré acheter son maillot de bain, un caleçon bleu moulant avec des tas de motifs colorés qui le faisaient ressembler à un poisson tropical. Noah aimait les poissons bariolés et aux formes grandiloquentes qui pullulaient dans les eaux chaudes du Pacifique ; ils lui rappelaient Nemo. Peut-être qu’il en verrait, s’il était assez chanceux.

Et aujourd’hui, il avait pris son maillot de bain, une serviette, un bon bouquin, sa paire favorite de lunettes de soleil, un tube crème solaire à écran total si efficace qu’il aurait pu se balader en orbite autour du soleil sans même roussir, avait fourré le tout dans un sac et avait pris la voiture pour se garer à côté de l’une des plus belles plages de l’île.
Il était encore tôt et elle était presque déserte, bien que le soleil brillât déjà dans le ciel sans nuages. Se changer à l’abri des regards fut beaucoup plus facile qu’il ne l’avait prévu, et trois couches de crème solaire plus tard, il perchait ses lunettes de soleil sur son nez et chaussait ses tongs. Après un bref moment d’hésitation, il remonta à sa voiture pour y enfermer ses affaires – il ne voulait pas que quelqu’un lui pique quelques unes de ses plus importantes possessions, comme son portefeuille avec ses papiers, pendant qu’il piquait une tête – et glissa le double de la clé de la portière dans la poche intérieure de son maillot de bain. Il avait vraiment pensé à tout quand il avait fait ce très important achat.

Il étala la serviette sur la plage, y balança le bouquin qu’il comptait finir après sa baignade et avant de ne plus en avoir le courage, courut vers la mer en criant quand ses pieds touchèrent l’eau tiède et qu’il se précipita dans l’eau jusqu’à être immergé jusqu’à la taille.
L’eau était bonne, cristalline – ce que Noah préférait, de toute façon – et miroitait sous le soleil comme des milliers de diamants avec une telle intensité que Noah était content d’avoir gardé ses lunettes de soleil, même si cela le faisait sans doute passer pour le pire des beaufs. Il nagea encore plusieurs longueurs, jusqu’à ne plus avoir pied du tout.
C’était le paradis. Il voulait vraiment amener Kit ici, un jour, sur cette plage ourlée de cocotiers.

Il en était là de ces agréables pensées quand il sentit quelque chose s’accrocher à sa cheville. Le cri qui lui monta aux lèvres lui fit boire la tasse et il se débattit dans l’eau, sentant la panique monter en lui. Dans de grands mouvements désordonnés, il se rabattit vers les eaux moins profondes jusqu’à ce qu’il ait à nouveau pied, et jeta des regards affolés partout autour de lui, pour tenter d’identifier ce qui lui avait effleuré le pied.

_________________


Noah Hemmings
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crossintotheblue.forumactif.org/t288-noah-loin-des-yeux-loin-du-coeur http://crossintotheblue.forumactif.org/t295-noah-uprooted
 

wyatt & noah | c'est pas l'homme qui prend la mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Max FRISCH (Suisse)
» C'est pas l'homme qui prend la mer
» Un homme de goût...
» Un homme tout nu !!!
» Nu d''un jeune homme...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CROSS INTO THE BLUE :: Oahu island :: Into the wild :: Plages-