AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 (lily) i will always love you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité


MessageSujet: (lily) i will always love you   Ven 14 Mar - 20:02


Je n'arrivais plus à me concentrer. Cela faisait plusieurs semaines que ça durait, depuis que j'avais vu les larmes de Lily devant la porte de mon logement. Ca m'avait fait mal au coeur, tout ça à cause de Jessie. Enfin, je ne pouvais pas la blâmer complètement car c'était aussi de ma faute. Depuis le début j'aurai du mettre mes histoires de coeur au clair et ainsi personne n'aurait souffert. Aujourd'hui c'était mon jour de repos, fort heureusement sinon je me serai encore fait tirer les oreilles par mon supérieur pour ne pas me concentrer assez. Cela suffisait, je ne pouvais plus rester dans cette situation, je faisais souffrir les gens et en plus mon travail en pâtissait. J'étais bien résolu à avoir une conversation et même à me faire gifler. D'un côté, je l'aurai bien mérité. Je lui avais menti pendant plusieurs années, j'avais passé sous silence l'existence de Jessie. Je pensais qu'avec la distance j'aurai pu m'éloigner d'elle et du coup, ma relation aurait finie à la poubelle sans que j'ai à dire un mot là-dessus. C'était sans compter Jessie et ses idées stupides de venir me faire une surprise sur l'île. Oh mon dieu ce jour là j'ai cru bien que j'allais mourir. J'avais décidé de rompre à son départ, de lui faire comprendre que je ne reviendrai pas. Bien entendu, je n'avais pas dis que la fille qu'elle avait vu était en fait celle que je fréquentais derrière son dos et que j'allais être père. Sinon je serai véritablement mort à l'heure qu'il est. Ma mère m'avait appelé en me disant que mon comportement était inadmissible ! Je n'avais rien répondu, elle avait raison, elle qui se faisait une joie de ce mariage était effondrée. Je ne lui avais pas donc dis qu'elle allait être grand-mère sinon elle aurait pris l'avion et serait venu me noyer dans l'océan directement. J'étais assis sur le canapé et je soupirais. Il faudrait bien se confronter à la réalité à un moment donné. Je me levais, pris mes clés et sortis du logement. Dehors il faisait chaud. Je pris la direction du centre-ville. Je savais qu'elle devait travailler à cette heure là, et au moins elle ne pourrait pas me fuir. Peut-être que j'aurai le droit à une tarte en pleine tête... Je prenais le risque. Je mis une dizaine de minutes à rejoindre la petite boutique. Je pris mon courage à deux mains et j'entrai. Il n'y avait personne. Peut-être à l'arrière boutique ? Néanmoins le bruit du petit carillon n'allait pas tarder à la faire venir. Je restais donc un moment en silence, pas besoin d'alerter que j'étais arrivé, si elle était armée d'un couteau ou autre cela pourrait s'avérer dangereux pour ma vie. Elle arrivait enfin et à voir sa tête elle ne fut pas du tout contente de me voir. Je tentai un sourire en coin sans succès, elle tournait les talons pour retourner à l'arrière-boutique. « Non Lily attends ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: (lily) i will always love you   Sam 15 Mar - 7:59



I'm only afraid of what I want
ft. tris & four۰ divergent.



Comme tous les matins, le réveil sonne à six heures trente, mais je n'ai aucune envie de me lever. En réalité, je crois que je n'ai plus envie de rien depuis quelques semaines et apparemment, ça commence à inquiéter tout le monde: Mes amis, mes frères, mes parents... Personnellement, je crois que j'ai simplement besoin de temps, c'est tout. Qui n'en aurait pas besoin à ma place, sérieusement?! Ces dernières semaines ont été dures, parce que j'ai du couper les ponts avec l'homme dont je suis amoureuse assez brutalement. Bien qu'il m'ait plus que blessée et que mon coeur soit aujourd'hui en mille morceaux, je ne peux pas oublier les quatre années passées en un battement de paupières, c'est impossible. Et comme si tout ça n'était pas suffisant, il faut que j'apprenne à gérer la grossesse toute seule: Les nausées, les vertiges, les gonflements, les rends-vous chez le médecin...En dehors de Colin, j'ai tellement à faire maintenant et ne peux m'empêcher de me sentir totalement débordée.

Prenant mon courage à deux mains, je me lève et file dans la cuisine chercher quelque chose à manger, mais comme tous les matins, les nausées m'empêchent d'atteindre le frigo et m'obligent à me précipiter aux toilettes. Heureusement que ce n'est qu'une phase parce que ça ne donne pas à la grossesse un côté très attirant! Un heure plus tard environ, je suis prête pour aller bosser et en bien meilleure forme: Disons qu'aujourd'hui je ressemble moins à un zombie que d'habitude et ça change! La boutique n'est pas ouverte, mais je vois clairement de la lumière à l'intérieur, signe que Jules est déjà là, fidèle au poste.

« Salut toi! Comment ça va ce matin? », me demande joyeusement Jules en me voyant entrer dans la boutique.

Je lève les yeux au ciel et fonce vers l'arrière-boutique où je peux me débarrasser de toutes mes affaires avant de revêtir un tablier. Là elle me rejoint et arque un sourcil en me fixant du regard. Je soupire.

« Je vais très bien, Jules! »
« ...Tu mens. »
« Pas du tout! », je marque une pause. « Bon, peut-être un peu, mais qu'est-ce que tu veux que je te dise? »

Jules fait la moue et vient me serrer dans ses bras, ce qui me fait sourire. Elle est comme ça depuis qu'elle a appris pour le bébé: Toujours en train de vouloir savoir comment je me porte et comment je supporte toute cette situation.

« Tu sais quoi? Prends ta journée. », lui dis-je finalement lorsqu'elle me relâche. « Vas faire les boutiques ou ce que tu veux, mais tire toi d'ici! »

Elle parait surprise et me demande qui va m'aider ici.

« Je suis capable de m'occuper de mon propre commerce seule pendant une journée, Jules! Et puis je suis enceinte, pas mourante, donc ça ira très bien! Maintenant barre toi! »

Pour toute réponse, elle me tire la langue avant de me faire un grand sourire et de tourner les talons. Quelques secondes plus tard, je l'entends me signaler qu'elle à sorti le panneau "ouvert" avant que la petite clochette tinte et que la porte s'ouvre et se ferme. Enfin seule, dieu merci! Pourtant, tout ça est de très courte durée parce que la cloche tinte à nouveau quelques minutes plus tard. Je sors donc de l'arrière boutique avec un sourire aux lèvres, prête à accueillir mon premier client de la journée: Mais mon sourire s'envole aussi vite qu'il est apparu lorsque j'aperçois Colin. Mon coeur fait un bon dans ma poitrine et j'hésite entre mon envie de le frapper ou celle de le serrer dans mes bras. Et oui, je suis encore amoureuse, c'est comme ça et au fond de moi, j'espère que ça passera. Pourtant la colère prend le dessus: Je lui lance un regard noir avant de tourner les talons, pressée de quitter la pièce. Mais il m'appelle et je me fige, comme soudainement bloquée.
Perdue et piégée, je passe une main dans mes cheveux et me retourne, croisant mes bras contre mon ventre.

« Je sais ce que tu es venu me dire, Colin. Alors je vais t'épargner tout ça: Tes excuses, j'en veux pas! D'ailleurs je trouve que tu manques pas de souffle pour oser te pointer ici. »

Après avoir soutenu son regard quelques secondes, je détourne le mien, sentant que si ça continue je vais craquer et ce peu importe la colère et le dégout que j'ai en moi.

« Maintenant pars, j'ai du boulot. »

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: (lily) i will always love you   Sam 15 Mar - 17:11


Evidemment je m'attendais à sa réponse. J'avais agi comme le parfait connard donc il ne fallait pas croire que je puisse avoir une once de tendresse. N'empêche son regard noir m'avait un peu refroidi. Elle était très en colère et je la comprenais parfaitement. Je commençais à me sentir comme dans mes petits souliers. J'avais déjà eu le droit à l'engueulade par ma mère au téléphone et heureusement que cela n'avait pas été en face car je ne serai peut-être pas sur mes deux jambes à l'heure actuelle, et maintenant je comptais en subir une nouvelle, qui pourrait peut-être s'avérer plus violente physiquement. Elle me disait qu'elle savait ce que je lui dirai, qu'elle ne voulait pas de mes excuses. Je ne m'étais même pas encore excusé, il fallait que je me creuse la tête pour trouver quelque chose rapidement. Elle me demanda de partir en disant qu'elle avait du boulot. « Si je viens en tant que client, tu ne peux pas refuser de me servir. » Fis-je comme pour gagner du temps. C'était vrai en plus. Si j'achetais quelque chose, elle ne pouvait pas me refuser mon achat. J'étais assez fier de mon idée sur le coup même si je le vis bien, que ça l'énervait. Je m'approchais du coup du comptoir. « Du coup, je te prendrai un mille-feuille. » Fis-je doucement. Je ne voulais pas paraître impoli mais il fallait que je joue ma carte directement avant qu'elle ne me le serve. « Et tu as raison, je ne mérite pas que tu m'excuses. » Déclarais-je dans un léger murmure. Je ne voulais pas qu'elle me frappe du coup je gardais quand même une certaine distance de sécurité. « Je ne veux pas que tu crois que je me suis moqué de toi. Ce n'est pas mon genre, j'étais vraiment sincère, je ne suis pas le genre de type qui s'amuse avec les filles crois-moi. » J'étais sincère. De toute manière, jamais dans ma vie je n'avais été doué pour dire à une femme que je l'aimais, et à présent j'étais sur le point de perdre celle qui comptait le plus à mes yeux. Je maudissais intérieurement Jessie qui n'avait pas pu se la boucler au sujet de fiançailles. Pourquoi est-ce qu'elle le disait à la planète entière ? A présent elle devait dire à tout le monde que j'étais le stéréotype du parfait connard. « Pour information, j'étais décidé de rompre avec elle depuis un bon moment. » Sur cette phrase j'avais l'impression de m'enfoncer. Je posais mes yeux sur le ventre de Lily. Dire qu'à l'intérieur il y avait le bébé, notre bébé. Bizarrement cela ne me faisait pas peur. « Comment...tu te sens ? » C'était peut être une question suicidaire vu la situation mais je ne pouvais m'empêcher de lui demander.
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: (lily) i will always love you   Sam 15 Mar - 19:29



I'm only afraid of what I want
ft. tris & four۰ divergent.



Au fil du temps, je pensais vraiment que je m'étais endurcie. Je croyais dur comme fer que si jamais je venais à croiser Colin en ville un jour, je serais capable de l'affronter et de lui balancer ses quatre vérités en pleine face pour ensuite lui montrer que de toute manière, je suis bien mieux sans lui. Mais qui est-ce que j'essaie de tromper, finalement? Je n'arrive plus à croire les mensonges que je me raconte depuis des jours et des jours. Aujourd'hui, alors qu'il me fait face, mes mains se mettent à trembler et j'ai terriblement envie de le frapper. Pas pour lui faire mal, mais au moins pou évacuer ma colère et pour faire en sorte qu'il se sent coupable de m'avoir brisée à ce point. Je ne le déteste pas encore et c'est ça le pire dans le fond: Mon incapacité à le haïr, parce que je l'aime encore beaucoup trop. Heureusement pour moi, je suis rancunière de nature et si j'ai réussi à repousser ma mère durant ces dix sept dernières années, je pourrais également me tenir loin de lui. Il le faut, de toute manière.

Mais Colin n'a pas l'air prêt à coopérer et fait resurgir un élan de colère en moi lorsqu'il me dit que s'il vient en tant que client, tout change. Qu'il peut rester et que je dois respecter ça. Evidemment puisque c'est la loi. Mes poings se serrent alors que je passe derrière le comptoir et attrape un mille feuille, les lèvres pincées et les sourcils froncés.
C'est là que je l'entends murmurer ces excuses déguisées, ses explications étranges et empoisonnées. J'ai envie de le croire: Vraiment. Mais il n'arrivera plus à faire passer des vessies pour des lanternes, c'est terminé. Je ferme alors fort les yeux un instant avant d'emballer la pâtisserie et de la poser sur le comptoir tout près de lui.

« Oh, tu voulais rompre avec elle? Bien, puisque je suis rassurée, je suppose que je dois passer l'éponge sur les quatre ans et demi de mensonges alors. », dis-je de manière totalement ironique.

Je reprend ensuite mon sérieux et le regarde dans les yeux.

« Je croyais être la seule pour toi, Colin. J'avais basé mon futur sur toi, fait des projets, imaginé des choses. J'ai partagé avec toi des détails de ma vie qui m'ont marquée, les bons comme les mauvais, des choses personnelles dont je n'avais jamais parlé à personne. Je ne t'ai jamais, jamais rien caché parce que je voulais que notre relation fonctionne! Et le pire dans tout ça, c'est que j'étais carrément persuadée que tu étais pareil et qu'on étaient faits l'un pour l'autre. », je marque une pause. « Mais tu étais engagé ailleurs et tu aurais du m'en parler. Tu t'es comporté comme un con et comme un foutu égoïste! Très franchement, qu'est-ce qu'il se serait passé si jamais je n'étais pas venu te voir ce jour là pour t'annoncer que j'étais enceinte? Tu aurais passé du bon temps avec ta fiancée et te serait marié dans mon dos? Ou alors tu aurais continué ta pathétique double vie en fondant une famille avec elle et avec moi en venant nous voir chacune son tour? »

J'ai les larmes aux yeux et ça m'énerve. Je détourne alors à nouveau le regard en voyant le sien descendre en direction de mon ventre. Oui, là dedans grandit doucement notre enfant, notre bébé. Dommage qu'on soit à des milliers de kilomètres de l'idée que je me faisais de cette grossesse à la base!
Puis quand il demande comment je me sent, je ris légèrement: Un rire jaune, presque désespéré et surpris à la fois.

« Je me sent trompée et humiliée. En colère...vraiment en colère. », lui dis-je finalement « Mais si c'est au bébé que tu fais référence, alors tout va bien. Je me sent fatiguée et il m'arrive de vomir à longueur de journée, mais je crois pas qu'il en soit l'unique cause. Et lui aussi va très bien, en passant. »

Bien que j'en veuille à mort à Colin, bien que j'ai envie de le mette dehors à coup de pied au fesses, et bien j'ai l'impression qu'il mérite tout de même de savoir comment va son enfant. Après tout, il est le père et je ne suis pas sans coeur, ni méchante ou hargneuse au point de le tenir éloigné de tout ça: Et puis mon enfant ne mérite pas de subir nos rancoeurs, pas alors qu'il a encore à peine la taille de mon poing.

« Ce sera tout? », demandais-je ensuite en montrant la pâtisserie emballée d'un léger coup de tête.

Oui, il veut être un client comme un autre, alors il devra payer comme tout le monde. Ensuite il pourra s'en aller...en espérant qu'il en ai terminé avec tout ça. Mais connaissant Colin, je ne peux plus être sûre de rien maintenant.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: (lily) i will always love you   Sam 15 Mar - 19:59


Je voulais absolument qu'elle comprenne que je ne voulais pas la blesser mais j'étais très mal parti. D'un côté c'était complétement ma faute. Cela faisait très longtemps que j'aurai du rompre avec Jessie. Je m'étais rendu compte quand j'étais arrivé ici que c'était une fille qui ne me correspondait pas. Elle ne comprenait pas mon métier, elle ne comprenait pas que je pouvais vivre une vie comme ça et elle était devenue très égocentrique pendant que j'étais parti. Elle ne pensait qu'à elle et je détestais ce genre de personne. J'avais rencontré Lily et je m'étais rendu compte que c'était une fille qui me correspondait. Elle n'avait que dix-neuf ans quand je l'avais rencontré et elle m'avait plu énormément. A présent j'étais sur le point de la perdre et cela me faisait très mal au cœur. Je ne voulais pas la perdre. Elle mentionna le fait que je lui avais menti pendant quatre ans et demi. C'est vrai que cela faisait beaucoup. « Tu as raison. » Fis-je simplement. « Je ne mérite pas ton pardon et je le comprends. Je comptais rompre avec elle depuis longtemps mais elle ne m'en a pas donné l'occasion, je veux dire par là que par téléphone ce n'était pas le meilleur moyen. Je trouve ça assez cruel. » Fis-je sincèrement. C'était vrai que j'avais voulu le faire face à face mais on ne m'avait jamais donné de permission et je n'avais jamais pu le faire, j'avais cru alors que le temps m'aiderait mais au contraire il s'était joué plutôt comme un ennemi sur ce coup. C'était le moment où je m'en prenais plein dans la tronche et j'avouais que je le méritais. Mon dieu, elle n'y allait pas de mains mortes et j'avais l'impression de revenir dans mon enfance où mon père me donnait tellement un sermon que j'allais en pleurer. Ca faisait mal mais je ne voulais pas faillir. Je savais que si aujourd'hui, il serait encore là il aurait pris un avion et serait venu me botter les fesses directement. Je restais sagement à l'écouter alors que je baissais les yeux, honteux. Elle avait raison, j'étais un con et un égoïste. C'est alors que ces dernières paroles me firent me relever. « Non. J'avais l'intention de rompre dès qu'elle est arrivée. » Fis-je clairement. « Parce que je ne l'aimais plus et depuis très longtemps. Depuis que je suis arrivé j'ai compris que c'était une personne qui n'était pas pour moi et puis je t'ai rencontré. Tout à changer. J'ai trouvé une personne qui me correspondait, quelqu'un avec qui je me sentais bien. Jamais je ne t'aurai fais ça. Elle est arrivée quand je m'y attendais pas et j'ai compris que tout ça devait cesser. Je ne voulais pas te faire souffrir et j'ai échoué. J'ai cru que mon cœur se brisait en mille morceaux quand je t'ai vu pleurer. » Fis-je avec une voix tremblante. J'avais la gorge qui se nouait mais j'essayais de tenir. Je lui avais demandé comment elle se sentait et elle avait ri... jaune. C'était compréhensible. Je me sentais vraiment con. « Je suis sincèrement désolé. » Même si je savais que cela ne servirait pas à grand chose, je ne pouvais pas m'en empêcher. « ...pour vous deux. J'ai été vraiment un connard, un salaud, un égoïste et tout ce que tu veux. » Elle me demanda alors si c'est tout ce que je voulais en me mettant le gâteau devant moi. « Rajoute une tarte aux fraises s'il te plait... » Je la regardais. « ...je sais que tu aimes ça. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: (lily) i will always love you   Sam 15 Mar - 20:39



I'm only afraid of what I want
ft. tris & four۰ divergent.



Au fil des années, j'ai pu voir pas mal de facettes de Colin: Mais jamais je ne l'avais vu dans cet état. Il reste assez silencieux et encaisse mes remarques, mes réponses affreuses et mes reproches sans broncher. Il m'écoute parler et ne cherche même pas à nier tout ce qu'il a fait: Un bon point pour lui sachant que la moitié des hommes sur terre se seraient soit énervés, soit auraient trouvé une justification débile ou encore un moyen de balancer sur moi la faute d'une manière ou d'une autre. Pas Colin. Et en ce moment, il n'a rien du soldat fort que j'ai l'habitude de voir: Il est simplement un homme qui s'en prend plein la tête et qui voit ses erreurs lui revenir en pleine face comme un boomerang. Le voir souffrir à ce point, le voir mourir de honte devrait me rendre au moins un minimum heureuse, un minimum satisfaite. Pourtant ce n'est pas le cas, tout simplement parce que le fait qu'il souffre me fait du mal à moi également. Encore une fois, il se confond encore en excuses et je même si je dois avouer que l'idée d'annoncer à sa copine qu'on veut rompre au téléphone n'est pas la manière la plus appropriée qui soit, ça n'excuse pas tout! Ma raison me pousse à croire qu'il est vraiment sincère, qu'il n'avait certainement voulu blesser personne mais en se taisant, il avait fait encore plus de dégâts qu'une tornade lancée à pleine puissance.

« ...Tu aurais du m'en parler », lançais-je tout de même. « Juste m'en parler. Me mettre au courant de tout ça. » Je soupire et passe quelques mèches de mes cheveux derrière mon oreille « Si tu m'avais juré qu'il n'y avait plus rien entre elle et toi à cause de la distance et que tu étais certain de tes sentiments pour moi, alors je t'aurais compris. Et je t'aurais fait entièrement confiance, Colin. »

J'hausse ensuite légèrement les épaules, impuissante face à tout ça. Evidemment, ça m'aurais blessée de savoir que quelqu'un l'attendait quelque part, mais j'aurais compris le fait qu'il avait eu une vie avant de me connaitre et que, comme on ne contrôle pas ses sentiments, il aurait tout à fait pu réellement tomber amoureux de moi et passer à autre chose...Oui, je me serais faite à l'idée qu'il prenne son temps pour rompre et mettre de l'ordre dans sa vie, bien que ça m'aurais certainement laissé un gout amère. Pour lui, j'aurais accepté de fermer les yeux et tout n'aurait pas pris cette tournure horrible.

Il m'assure encore une fois qu'il comptait rompre avec sa fiancée le jour où je me suis pointée à son appartement pour lui montrer l'échographie. Je le crois, mais ce qui est fait, est fait. Au final, nous avons tous bel et bien pris une grosse claque dans cette histoire et rien ne pourra changer ça. Ni les plus belles excuses du monde, ni même les regrets ou les justifications...Le temps sera le seul à pouvoir nous pousser à laisser le passé au passé et à avancer. Reste à savoir comment tout va se passer à partir d'aujourd'hui.
Puis voir Colin si triste serra mon coeur, balaya un instant ma rancoeur pour laisser place à de l'empathie. Je ne compte pas lui pardonner ses fautes: Pas encore. Mais en souffrant, il se punit lui même et je trouve que c'est déjà suffisant. Surtout qu'il n'a pas encore croisé mon frère ou mon père, qui sont tous les deux au courant: Là il risque de réellement souffrir, plus physiquement que moralement!

« Je te crois. », lui répondis-je alors qu'il m'assure encore une fois qu'il est désolé « Mais je ne compte pas te pardonner, c'est encore bien trop tôt, Colin. Pour l'instant, le bébé est ma priorité et j'ai tellement de choses à préparer, tellement de choses à faire que...Que je crois que ça va m'empêcher de penser à nous pendant un temps. »

Je touche mon ventre sans réellement m'en rendre compte, simple geste automatique et naturel, avant de lui demander s'il veut autre chose.
Une tarte au fraises, évidemment. Mon dessert préféré. Mince alors, il me connait vraiment trop bien.

« A quoi bon choisir quelque chose que j'aime? », demandais-je d'une voix légèrement plus calme.

Avoir vidé mon sac m'as calmée finalement. De toute façon, je me suis rendue compte que crier ne changerait absolument rien à la situation. Rien n'effacera ou ne refera le passé, donc avançons.
Puis, alors que je lui tends le second paquet contenant la tarte, je ne peux m'empêcher de demander, les mots sortant presque tout seuls sans que je ne puisse les retenir:

« L'as tu fais? Rompu, je veux dire. »

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: (lily) i will always love you   Dim 16 Mar - 12:22


La situation était compliquée et tout ça c'était à cause de moi et du fait que je n'arrivais jamais à affronter la vérité en face. Je regardais Lily qui était en train de dire ce qu'elle pensait de moi, et j'espérais qu'elle ne se baserait pas pour toujours sur ce jugement car si il y avait bien une chose que je ne voulais pas, c'est qu'elle croit que je m'étais moquée d'elle depuis le début. Je l'aimais cette fille, c'était extraordinaire. Je me souviendrai toujours du jour où elle avait mis son parapluie au-dessus de ma tête alors que j'attendais que la pluie s'arrête. C'était comme si la Terre s'était arrêtée un instant. Elle me confia que j'aurai du lui en parler. Mais aurait-elle réellement compris la situation ? Je ne pouvais pas lui lancer entre deux phrases durant un repas que j'avais une fiancée sur le continent et que même si je ne l'aimais plus je devais attendre pour rompre ? J'aurai sans doute eu le droit à une crise de larmes ou à une gifle. Dans les deux cas, on aurait souffert tout les deux. Elle me disait même qu'elle m'aurait fait confiance. Vraiment ? Qu'est ce que disait mon père déjà ? Dis la vérité, qu'elle qu'en soit le prix, la vérité est toujours mieux que de se terrer dans un mensonge qui peut être fatal. « J'aurai dû. Mais comment aurais-je pu te dire ça ? C'est vrai que j'avais dans l'idée de ne rien dire et de régler ce problème. Je ne voulais pas te faire souffrir avec cette histoire qui n'avait plus rien d'actuelle, mais j'ai échoué. » Je remercie vraiment Jessie d'avoir tout foutu en l'air. Même si elle ne savait pas qu'entre Lily et moi il y avait quelque chose mais peut-être qu'à présent elle avait fait le rapprochement quand elle avait vu les larmes de Lily et que par la suite je l'avais plaqué ? Il ne fallait pas être sorcier. Je voulais qu'on oublie tout ça, je voulais qu'on aille de l'avant et qu'on laisse mon passé derrière nous. On allait avoir un bébé. Ce bébé j'allais profondément l'aimer. Si on m'avait dit que je serai papa, j'aurai un peu halluciné et ri en disant que ce n'est qu'une blague. Mais, aujourd'hui, j'allais bientôt être père et je ne voulais pas que cet enfant ne connaisse pas son père. Perdre un de ses parents étaient la pire chose au monde. Lily me disait qu'elle e pouvait pas me pardonner et c'était comme si mon cœur venait de déchirer dans ma poitrine. J'étais en train de perdre la personne que j'aimai le plus au monde. Mon pire cauchemar. « Lily... » commençais-je alors que je sentis ma gorge se serrer. Je ne voulais pas paraître faible, mais c'était comme si le sol venait de se dérober sous mes jambes. « C'est notre bébé. Je veux être là. » Fis-je comme pour gagner un peu de temps. « Je t'aime tu sais et je m'en veux. Je n'arrête pas de penser à nous, combien j'ai foiré et je te jure que je ferai tout pour te récupérer. Je t'aime tellement. J'aime notre bébé aussi. J'étais tellement content quand j'ai vu l'échographie, ça a été un électrochoc, j'ai tout compris en voyant ce petit... » Et c'était vrai. C'était comme une révélation quand j'avais eu l'échographie dans les mains. Elle me demandait à quoi bon choisir quelque chose qu'elle aime. « Parce que je me disais qu'on pourrait manger quelque chose ensemble ? » Elle allait sans doute refuser mais je pouvais toujours tenter. J'acquiesçai à la fin. « Oui je l'ai fais et j'ai encore très mal à la mâchoire si ça peut te consoler. »  
Revenir en haut Aller en bas

Invité


MessageSujet: Re: (lily) i will always love you   Sam 22 Mar - 19:54



I'm only afraid of what I want
ft. tris & four۰ divergent.



Comment fait-il? Comment Colin se débrouille-t-il pour arriver à éviter ma colère et mon rejet? Je sais que j'ai envie de lui en vouloir: Vraiment. Et je pense que je lui en veut. Mais ce que nous avons à vivre, le fait qu'un minuscule bébé nous lie maintenant pour la vie...C'est tellement plus gros que ce que nous avons traversé jusqu'à aujourd'hui. Tout va changer tout va prendre une tournure réellement importante et j'ai besoin de me sentir en sécurité, de savoir qu'il ne va pas changer d'avis un jour et tombe amoureux d'une autre femme qui aura eu la chance de croiser son chemin. Comme moi je l'ai fait, dans le fond. J'ai été, il y a quatre ans, la femme croisant son chemin. Pourtant, je n'arrive plus à lui hurler dessus ou à le fusiller du regard: Surtout quand lorsqu'il est aussi gentil, aussi doux, aussi vulnérable et aussi convainquant. Mais dans tout ça, je ne suis peut-être pas la plus objective!

« Peu importe », soupirais-je finalement tout en haussant les épaules. « Ce qui est fait, est fait. Je pourrais essayer de te détester, on pourra essayer de se justifier, de chercher qui est coupable de quoi mais dans le fond, rien n'aura changé. Les mensonges seront toujours les mêmes et malheureusement rien ni personne ne peut changer le passé. Tout ce qu'on peut faire, c'est avancer et essayer de laisser le temps nous faire oublier tout ça. »

Le temps peut faire des miracles malgré ce que l'on croit. A ce stade là, il faudra bien plus que son regard de chien battu et ses excuses pour m'aider à oublier. Seul le temps pourra le faire.
Mais encore une fois, Colin me prends de court en me parlant du bébé. Les larmes me montent aux yeux parce que tout à l'air tellement vrai. Lorsque je suis sortie de chez le médecin avec les échographies en poches, il y a quelques jours, je n'avais qu'une seule envie: Fêter ça. Me réjouir de ma grossesse et du fait que Colin et moi allions devenir parents. Sa fiancée à transformé ce rêve magnifique en cauchemar et c'est vrai que lui et moi n'avions pas eu l'occasion de parler de tout ça après que je sois précipitamment partie de chez lui. Puis le fait qu'il me répète qu'il m'aime, qu'il aime notre enfant, me fait presque craquer. Une larme roule sur ma joue, que j'efface tout en me détournant de peur de perdre complètement la face si jamais j'avais le malheur de le regarder dans les yeux.

Je passe une main sur mon visage et mes lèvres laissent échapper un soupire tremblant. J'inspire ensuite profondément pour me calmer puis me tourne à nouveau vers Colin.

« Je ne compte pas essayer de te séparer de lui ou d'elle. Je ne suis pas le genre de femme qui va séparer un père de son enfant », lui répondis-je finalement, encore sous le coup de l'émotion. « C'est juste de...de nous que je parle. Il va juste me falloir un peu de temps pour réfléchir, pour digérer tout ce qu'il s'est passé dernièrement. Encore la semaine dernière, tu étais l'homme de ma vie et maintenant je doute. Et je t'aime encore malgré tout. Et ça me fiche la trouille. »

D'ordinaire, j'aurais refusé tout net de manger quoi que ce soit avec Colin. J'aurais été amère et directe. Mais aujourd'hui, je ne me sent pas capable, tout simplement parce que j'ai besoin de lui parler. Il n'y a plus que nous deux dans l'histoire et nous devons parler de tout ça, tôt ou tard. C'est pour quoi je le surprend en répondant:

« D'accord. Et sincèrement, j'aimerais être désolée qu'elle t'ai frappé, mais tu as raison, ça me rassure. Un peu au moins. », poursuivis-je non pas réellement sur le ton de l'humour mais presque.

Je ne suis pas heureuse qu'il souffre, mais la fait qu'il ait compris ses erreurs, ça, ça me suffit.

« Donc si tu as réglé toutes les choses de ton côté, je suppose que nous pourrons avancer. »

Oui, et il était temps que nous le fassions. Partir sur de nouvelles bases ne peut pas nous faire de mal.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (lily) i will always love you   

Revenir en haut Aller en bas
 

(lily) i will always love you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CROSS INTO THE BLUE :: Oahu island :: Honolulu :: Centre-ville :: Quartier Est-