AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 Noemy & Aymeric | I wanna take you somewhere so you know I care

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
✈ ÂGE : 33 ans
✈ AVATAR : J'y vais Franco !
✈ MÉTIER : Navigateur officier système d’armes
✈ STATUT : C'est compliqué... Il prétend être en couple avec Neomy...
✈ GRADE : Commandant
✈ MESSAGES : 49
✈ PSEUDO : Emi Burton
✈ CRÉDITS : Ava : MoneyHoney ; Signa : Bloody Storm
✈ DATE D'ARRIVÉE : 16/03/2014


MessageSujet: Noemy & Aymeric | I wanna take you somewhere so you know I care   Mer 26 Mar - 23:57



I wanna take you somewhere so you know I care

En y réfléchissant bien, la vie d’Aymeric était plutôt chaotique depuis quelques temps. Sa mère était devenue folle, son père s’était barré par lâcheté, et sa sœur restait endormie sur son lit d’hôpital depuis neuf longues années. Cet accident avait tout gâché. Hope s’était endormie adolescente et se réveillerait femme. Toute une partie de sa vie avait été accrochée à ce lit d’hôpital. Neuf années de son existence qu’elle n’aurait jamais vécues. Mais il savait qu’elle se réveillerait un jour. Il en était persuadé. Il le fallait, sinon, rien n’irait mieux, sinon, vivre n’aurait servi à rien. Son prénom était devenu un symbole. L’Espoir résidait en elle selon lui. Depuis neuf ans, Aymeric n’avait plus de famille, à part son cousin, qui lui-même avait tout oublié. Il n’avait plus que ses amis, et les femmes.

Les femmes… Avec le temps il avait oublié pourquoi il était devenu si irrespectueux. C’était devenu sa nature, lui qui autrefois n’avait eu d’yeux que pour une seule femme. Une femme qui avait tout changé, et pas pour le meilleur. Julia, son nom résonnait encore dans sa tête, comme un terrible souvenir. Julia et Andrew, les deux qui lui avaient brisé le cœur jusqu’à lui faire oublier ce que c’était le véritable amour, l’amour d’un seul être, d’une seule personne toute entière. Oui, c’était leur faute s’il était comme ça maintenant. Leur faute s’il avait trompé ses précédentes petites-amies, comme des représailles inutiles. Leur faute également s’il se retrouvait désormais entre deux femmes. Autrefois, il aurait fait son choix, se servant de son cœur pour trouver celle qu’il lui fallait. Il n’aurait certainement pas joué avec les sentiments de chacune d’elles.

Noemy… Il s’amusait cruellement avec elle, pourtant lui-même bien plus attiré par elle qu’il ne voulait bien se l’avouer. Ce n’était pas juste. Il disait qu’elle était sa meilleure amie, mais il la traitait comme si elle n’importait pas, alors qu’elle était sans doute au moins aussi précieuse que sa chère petite sœur. Il ne pourrait pas lui dire, il ne pourrait pas parler de réels sentiments. Il n’avait pas envie de sentir une nouvelle fois son cœur se déchirer en deux parts égales. Il se souvenait bien de cette douloureuse sensation lorsque son meilleur ami lui avait ouvert les yeux sur la femme qu’il aimait alors à la folie. Il se surprit soudain à se demander ce qu’ils étaient devenus tous les deux. Peut-être filaient-ils le parfait amour ensemble, peut-être que Julia avait continué son jeu favori, celui de la séduction. Elle était douée pour ça. Ses yeux bleus, il ne les oubliait pas. C’était cruel ça aussi.

Il se ressaisit finalement en arrivant devant la porte de l’entrepôt pour poser son équipement, accompagné de celle qui prétendait depuis quelques mois être sa petite-amie. Il avait prétexté qu’il voulait se débarrasser de son ex par ce biais, en lui faisant croire qu’il était passé à autre chose, mais finalement, c’était aussi un moyen de la provoquer toujours plus. Il ne se rendait pas vraiment compte d’à quel point ça pouvait la blesser. Il ne se rendait pas compte qu’elle pouvait souffrir de son jeu. Il voyait ça comme un amusement, pensant presque qu’elle partageait cette idée, qu’elle s’amusait elle aussi, mais peut-être pas. Il déposa ses affaires à leur place et se tourna vers Noemy. Un lien particulier s’était tissé entre eux, un lien qu’il aurait préféré ne pas avoir, pour éviter les problèmes. Il se cachait donc derrière ce jeu de cruauté, manière de se protéger un peu plus.

Il s’approcha d’elle assez vite et lui caressa doucement le bras du bout des doigts, la provocant toujours plus. « Et si on s’amusait toi et moi ? » Il lui chuchotait dans l’oreille pour la taquiner, sourire au coin des lèvres, vicieux. « Après tout, on sort ensemble non ? » Il lâcha un léger rire avant de lui embrasser le cou. C’était un jeu bien dangereux, mais qu’il se plaisait à jouer. Noemy, il l’aimait sincèrement, mais ça, personne ne le savait, et lui-même ignorait à la perfection les battements accélérés de son cœur en sa présence. Il ne se l’avouerait jamais, et ne le dirait encore moins.
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crossintotheblue.forumactif.org/t195-aymeric-sois-fort-et-tais-toi http://crossintotheblue.forumactif.org/t242-aymeric-l-amitie-brise-parfois
avatar
✈ AVATAR : Kristen Bell
✈ MESSAGES : 31
✈ PSEUDO : Eternal Hunt
✈ CRÉDITS : à venir.
✈ DATE D'ARRIVÉE : 16/03/2014


MessageSujet: Re: Noemy & Aymeric | I wanna take you somewhere so you know I care   Ven 28 Mar - 0:23




Depuis 10 ans, ma vie se résumait à l'armée. Je n'avais plus remis les pieds chez mes parents depuis que mon frère était mort. Je n'avais jamais même reparlée à mes parents. Je n'avais aucune intention de le faire d'ailleurs. C'est deux-là étaient deux sans-coeurs de la pire espèce et je n'avais aucune intention de les revoir un jour. La seule membre de ma famille que je pouvais encore aimer était ma grand-mère. Elle avait toujours tentée de me défendre et mes parents ne l'avaient jamais laissée faire. La vérité était que ma mère était comme elle avant qu'elle ne marie mon père. C'était lui qui lui avait lavée le cerveau au fils des années et qui l'avait convaincue que les femmes n'étaient bonnes qu'à n'avoir que des enfants  et faire les tâches de la maison. Mes parents avaient détruits mon enfance et mon adolescence et je ne voulais pas de cela pour mes enfants. J'étais bien, où du moins, je prétendais être bien où j'étais en ce moment .. la vérité était que j'avais trouvée une autre personne pour me briser le cœur .. Le problème avec lui, c'était que je ne pouvais pas le lâcher. J'avais besoin de lui. Il était un peu comme une drogue dont je me servais à petite dose. En ce moment, j'essayais de m'en sevrer, mais il fallait dire que le connard me rendait la tâche difficile.

La haine envers mon père m'avait fait développer une méfiance envers les hommes en générals et j'avais toujours eue de la difficulté à donnée ma confiance. Je savais que c'était ridicule de penser cela, ce n'était pas tout les hommes qui étaient comme cela, mais il y en avait beaucoup trop et je me disais que les hommes qui en valaient la peine devaient être considéré comme une espèce appart. Aymeric c'était différent. Nous étions devenus amis tout naturellement et au fil des années ça c'était développés en quelque chose de beaucoup plus complexes. Je n'avais jamais osée lui dire, mais il était le premier à qui je m'étais abandonnée de manière sexuelle . Je lui avait toujours mentie sur ce point, lui disant que j'avais bêtement donnée ma virginité à un garçon de mon lycée .. mais en réalité , c'était à lui que je l'avait donnée. J'avais peur qu'en lui disant, cela rendre notre lien trop ambiguë. Déjà que depuis que j'avais acceptée de jouer sa fausse petite-amie, les choses étaient beaucoup plus tendue .. Je connaissais son histoire et je savais au fond de moi que même si j'avais beau l'aimée de toute mon âme, il ne pourrait sans doute jamais me donner la même chose en retour. Je lui cachais tout cela , mais j'avais mal. Il jouait avec moi comme il le voulait et cela me faisait extrêmement mal. Je ne pouvais pourtant pas me séparer de lui car même s'il me faisait mal, il me faisait tout le bien du monde à la fois. Il fallait croire que j'aimais souffrir jusqu'à un certain point ..

Aymeric était le seul qui ne m'avait jamais lâché. Je savais bien que si ce n'était pas de lui, je ne serais sans doute jamais devenue pilote. Je ne comptais plus le nombre de nuit que j'avais passée à rager dans ses bras parce que j'en avais assez de me faire dire que parce que j'étais une femme, je ne pourrais jamais être pilote de chasse. Il était mon pilier et même ma grand mère le disait, nous semblions fait pour aller ensembles. Je voulais bien la croire .. Si je ne l'aimais pas comme je l'aimais, ça ferait longtemps que je l'aurais foutu en dehors de ma vie .. pourtant, j'étais encore là à endurée ses conneries et à le regarder faire le pître simplement pour me faire sourire .. il y avait des moments où je me demandais s'il avait réellement besoin de moi et si je n'aurais plutôt pas dû tentée de m'éloigner d lui, mais à chaque fois, il faisait quelque chose un truc sincère qui me rappelait pourquoi j'étais encore là après tout ce temps. J'étais amoureuse de Aymeric Veines et ça, je ne pourrais jamais rien y changer.

Ce matin-là, je m'étais levée tôt pour pouvoir aller voler tranquille. Je savais qu'avant 11h , les élèves n'étaient pas encore dans le ciel à faire les cons avec leurs avions. Ils étaient un vrai danger public pour nous les vraies pilotes qui s'exerçaient ou qui était en simulation. J'avais moi aussi passée par là, je devais l'avouer, mais je m'étais rapidement calmée. J'avais appris à faire qu'il avec mon avion et non à l'utiliser , le forcé à aller plus loin que sa capacité pour impressionner les cruches au sol. Un de mes camarades de classe c'étaient tué en faisant le con et aurait put me tuer moi aussi . J'étais chanceuse d'en être sortie et c'était à de moment-là que j'avais réalisée que quoi qu'il arriverait, je ferais toujours tout en mon pouvoir pour ne jamais voir un autre de mes coéquipiers mourir en vol. C'était une hcose que la plupart des autres soldats ne comprenaient pas, le lien qui nous unissaient entres pilotes .. pour eux nous n'étions qu'une bande de solitaire chacun dans notre avion, mais nous, nous savions que nous dépendions l'un de l'autre. Pendant une intervention si l'un d'entre nous faisait une fausse manœuvre, tout le plan venait de tomber à l'eau et il fallait se débrouiller pour en refaire un autre à l'arrache et vite. C'était pour cela que je m'entraînais autant. Je voulais ne faire qu'un avec mon avion pour pouvoir le piloté sans penser et pouvoir peut-être sauvé la vie à un de mes coéquipiers en pouvant penser plus rapidement. « Red Velvet, les jeunes sortent, ils vont bientôt venir faire le bordel, je répète Red Velvet, le troupeau est sur la piste de décollage , terminé » Un petit sourire s'inscrivit sur mon visage. Hadrian était un autre de mes bons amis de sexe mâle. Il me guidait depuis mes débuts dans l'avion et nous avions suivit des cours communs à l'époque. Aymeric ne l'aimait pas vraiment car il avait peur qu'il « bousille » notre faux-couple .. ce qu'il ne savait pas était que Hadrian était gay ..  ça m'amusait un peu de jouer avec les sentiments de Aym' .. après tout, il le faisait lui aussi, non? Autant en profiter un peu pour faire la méchante sans pouvoir me le faire reprocher. « Bien reçu aigle au regard perçant, bien reçu. »

Une demie était passée depuis que j'avais ramenée mon avion au hangar et après l'avoir bichonné, j'étais maintenant dans l'entrepôt à faire un peu de ménage. Je n'entendis pas Aymeric entrer derrière moi alors que j'étais en train de faire du classement. Ma combinaison était descendue à ma taille, dévoilant la camisole blanche et le soutif noir que je portais. Je sursautais légèrement en sentant la main d'Aymeric me caresser doucement le bras , mais je me détendis tout de suite en le reconnaissant. Je tournais à demi le visage vers lui , un petit sourire en coin s'inscrivant sur mes lèvres .. « Hmm .. » Le son sortit de ma gorge , vibrant doucement alors que tête alla se poser doucement sur son épaule .. s'il n'avait pas été un connard de première, je n'aurais sans doute pas dit non mais .. Mon coude alla soudainement s'écraser dans ses côtes lui coupant la respiration et l'éloignant de moi alors que je me retournait, croisant les bras sous ma poitrine tout en lui lançant un regard noir « tu crois vraiment que ce truc marche sur moi? Je ne suis pas une de tes cruches Aymeric .. je commence à en avoir sérieusement assez de ce petit truc entre nous .. c'est moi ou c'est ta copine .. je suis pas un jouet Aymeric! »  J'haussais un sourcils en attendant sa réponse. Il l'avait chercher et il m'avait trouver le petit Aymeric.
Emi Burton

_________________
Préservatif: Accessoire de l'amour caché
Je t'aime, un peu plus tout les jours. C'est une pure évidence, mon coeur n'a jamais autant résonné. Je veux sourire, je veux pleurer, je ne sais plus quoi penser. Tu me dis que tu m’apprécie mais ce n'est jamais assez, j'espère plus, je t'aime, malgré tout. Prends moi dans tes bras. Juste une fois. ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✈ ÂGE : 33 ans
✈ AVATAR : J'y vais Franco !
✈ MÉTIER : Navigateur officier système d’armes
✈ STATUT : C'est compliqué... Il prétend être en couple avec Neomy...
✈ GRADE : Commandant
✈ MESSAGES : 49
✈ PSEUDO : Emi Burton
✈ CRÉDITS : Ava : MoneyHoney ; Signa : Bloody Storm
✈ DATE D'ARRIVÉE : 16/03/2014


MessageSujet: Re: Noemy & Aymeric | I wanna take you somewhere so you know I care   Sam 29 Mar - 23:10



I wanna take you somewhere so you know I care

Noemy, il la connaissait depuis des années, depuis bien plus de dix ans à vrai dire. Il se souvenait encore du jour où il l’avait rencontrée. Il avait tout de suite su qu’elle était différente. Pas parce qu’elle voulait rejoindre l’armée de l’air, mais à cause de son regard, de son allure, de sa façon d’être qui paraissait tellement différente des autres femmes. Il ne la traitait pas de la même manière que les autres, il avait bien plus de respect pour elle que pour n’importe qui, malgré ce qu’il paraissait. Noemy était certainement la seule femme, hormis sa sœur et sa mère évidemment, qu’il ne pourrait jamais remplacer. Il avait trop besoin d’elle pour survivre, plus encore qu’il ne voulait se l’avouer. Elle était particulière. C’était sa meilleure amie, celle à qui il se confiait plus facilement, elle était unique au monde. Aujourd’hui il prétendait sortir avec elle pour rendre jalouse son ex, pour s’en débarrasser soit disant, alors qu’il allait parfois lui-même la voir pour partager encore une nuit avec elle.

Il n’était pas honnête, ni avec l’une, ni avec l’autre. Il les aimait toutes les deux, mais d’une façon bien différente. Sam, il l’aimait d’un amour sans réelle importance, le genre de relation qu’on oublie assez vite après quelques jours de peine, le genre d’amour qui transporte le cœur, mais sans pour autant sembler indispensable. Noemy, c’était complètement différent. Il l’aimait avec bien plus de force, plus de passion. Son amour pour elle, c’était comme l’oxygène. Il en avait besoin pour vivre. Une drogue, quelque chose qui devenait indispensable, mais qui brûlait de l’intérieur, qui parcourant tout le corps et finissait par faire mal. C’était un amour sans limite, et Aymeric en avait peur. A vrai dire, il en était mort de trouille. Il avait autant peur de la perdre que d’avouer ce qu’il pouvait bien ressentir pour elle. Il pourrait tellement en souffrir que prendre le risque serait suicidaire. Il n’avait ressenti ça qu’une seule autre fois dans sa vie, et ça l’avait détruit. Julia avait détruit la partie de lui qui croyait au grand amour, à l’amour d’une seule personne pour le reste d’une vie. Elle avait anéanti chez lui cette envie de n’appartenir qu’à une seule.

Au fond, malgré les sourires, malgré l’allure fière, malgré son air de gamin attardé, à rire de tout et de rien, à prendre tout à la légère, Aymeric était bien plus torturé qu’on ne pouvait le croire. Sa sœur, il gardait l’espoir qu’elle se réveille un jour, mais après neuf ans, la voir les yeux fermés lui fendait le cœur chaque jour un peu plus. Ces derniers temps, il avait même cessé d’aller lui rendre visite. Sa mère, sa folie lui torturait l’esprit. Parfois, elle ne le reconnaissait même pas, criant après sa fille inerte, ne voyant plus qu’elle au monde. Sa famille avait été détruite en un seul soir. A cause de son père. Il n’avait plus grand-chose à quoi se raccrocher à vrai dire, et Noemy, c’était une de ces raisons qui le poussaient à rester. Elle était son pilier. Il n’avait même pas idée à quel point il la blessait dans toute cette histoire.

Alors qu’il s’approchait d’elle discrètement, lui murmurant qu’ils pouvaient bien s’amuser, riant sur leur fausse relation, aguicheur, ignorant les battements de son cœur, la jolie blonde lâcha un léger soupir qui le fit sourire d’autant plus. Il s’amusait, oui, mais à quel prix ? Il ressemblait à ces types sans cœur qui ramenaient n’importe quelle fille chez eux, les chassant juste après avoir profité d’elles. Etait-il si différent finalement ? Pendant un instant, il crut avoir ce qu’il cherchait, Noemy posant sa tête sur son épaule. Un court instant, puisqu’elle vint vite briser l’illusion en lui enfonçant son coude dans les côtes. Il la lâcha pour appuyer son bras à l’endroit d’où venait la douleur, souffle coupé, toussotant bêtement. Non, elle n’était pas comme toutes les autres. Courbé, il redressa tout de même la tête vers elle en souriant légèrement pendant qu’elle lui disait ses quatre vérités. Elle était énervée. Elle en avait assez. Elle voulait plus ?

Choisir entre elle et Sam ? Il savait déjà inconsciemment qui il choisirait, c’était évident, mais il n’avait pas envie de prendre cette décision. La survie était plus importante, et il savait qu’en faisait son choix, il se mettait en danger. Il se redressa finalement, sourire malicieux toujours aux lèvres, en apparence imperturbable, l’esprit pourtant bien embrouillé. Il se rapprocha d’elle lentement, plus près, toujours plus près, jusqu’à la plaquer contre le mur, posant son bras juste à côté d’elle. Leur lèvres se touchaient presque. Il s’amusait. « T’as raison, t’es pas comme toutes ces filles. Et t’es pas mon jouet non plus. Et si je te disais que c’est pas un jeu ? Qui sait, peut-être que j’ai déjà choisi. T’en as marre ? Pourtant t’en profite bien pas vrai ? » Ses yeux faisaient des allers retours entre son regard et ses lèvres, charmeur. Il osa poser une main sur taille, se rapprochant toujours plus. Son cœur s’affolait, mais il avait avec le temps appris à ne rien laisser paraître. Noemy le rendait pourtant dingue.
Emi Burton

_________________

We used to say that we were brother and sister. We used to think nothing, was ever better. Today I break, my promises to stay out of the emptiness, today let's make our promises for tomorrow. We used to play all the games where no one's the winner. We used to laugh and make lies some live in better

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crossintotheblue.forumactif.org/t195-aymeric-sois-fort-et-tais-toi http://crossintotheblue.forumactif.org/t242-aymeric-l-amitie-brise-parfois
avatar
✈ AVATAR : Kristen Bell
✈ MESSAGES : 31
✈ PSEUDO : Eternal Hunt
✈ CRÉDITS : à venir.
✈ DATE D'ARRIVÉE : 16/03/2014


MessageSujet: Re: Noemy & Aymeric | I wanna take you somewhere so you know I care   Mer 16 Avr - 21:11




La première fois que j'avais posée le regard sur Aymeric, j'avais tout de suite su qu'il ne serait jamais comme les autres. Mes parents ne m'avaient jamais enseignés ce qu'était l'amour et j'avais dû apprendre par moi-même. Plusieurs fois, j'avais été déçu et à la longue, j'avais même crue que je n'avais plus de cœur. J'avais appris à me renfermer sur moi-même et sourire aux gens pour faire croire aux autres que tout allait bien. Il fallait que je le fasse. Je ne voulais pas que les autres ne se demandent ce qui c'était réellement passé avec moi .. je voulais mettre tout cela derrière moi et démarrer une nouvelle vie, sans mes parents, sans la douleur que la mort de mon frère avait provoquée. En voyant Aymeric, j'avais réellement crue qu'il pourrait m'aider à débuter ce nouveau chapitre de ma vie .. et j'avais eue raison .. sauf qu'il en avait fait plus. Avec le temps, il m'avait fait redécouvrir mon cœur , ma féminité et qui j'étais réellement .. c'était comme s'il avait été creusé au fond de moi et qu'il avait fait ressortir tout ce qui autrefois aurait put être moi si ont ne m'avait pas forcé à tout emballé cela au fond de moi. Il m'avait fait découvrir et prendre goût à des choses qu'il m'avait brutalement enlevé quand Sam était entrée dans sa vie.

Sam, je l'avais toujours détestée. Cette femme était complètement folle. Du temps qu'il était avec elle, Aym' n'avait cesser de ce plaindre de sa possessivité et de sa jalousie maladive. Je connaissais l'histoire de Aymeric et je savais ce que Julia lui avait fait, mais j'avais toujours cru que si Il avait put me changer et me faire du bien, je pourrais moi aussi lui en faire. J'avais toujours envie de le faire sourire ou detout faire pour l'aider à mieux se sentir .. il me parlait, me disait ce qui n'allait pas, mais il ne me laissait pas agir et cela me frustrait. Il préférait faire ses conneries dans son coin et venir me voir quand il était dans la merde et qu'il s'en rendait compte. Quand cela arrivait, nous nous retrouvions dans une situation comme celle du moment. J'avais de plus en plus envie de mettre fin à ce faux couple et d'aller dire ma façon de pensée à cette Sam. Où, je pourrais carrément demander un changement de base et laisser Aymeric dans sa merde .. mais non .. ça, je ne serais jamais capable de faire cela .. je ne serais jamais capable d'abandonner Aymeric .. mon Aymeric.

Je savais qu'il souffrais .. je savais qu'il avait mal .. et c'était pour cela que je ne pouvais pas l'abandonner. Je savais que si je partais, Il serait détruit complètement. Pire que cela, je serais détruite. Je ne pouvais pas vivre sans lui et s'il ne l'avait pas encore réalisé, Moi je le réalisais. J'avais tout perdu, mais la vie m'avait donnée une autre chance et je n'étais pas prête de la laisser filée parce qu'il aimait se faire le trou de cette conne qui le manipulait mentalement. Il était vulnérable et s'il ne le réalisait pas encore, je devais lui faire réalisé et l'aider à se monter une résistance mentale et physique contre la manipulation et le corps de Sam. Il me faisait du mal, il me faisait souffrir, mais il avait besoin de moi et il réaliserait bien assez vite toute l'ampleur de son besoin le jour où j'en aurais assez et que je ferais le coup de la disparition.

Après mes deux heures de vols, j'étais maintenant à faire du ménage dans la remise du hangar. C'était un de nos endroits de prédilections à moi et Aymerick quand nous voulions évacués de la tension .. enfin, faire vous savez quoi .. Si je n'étais pas chez moi et qu'il n'avait rien à faire, il parcourait souvent la base jusqu'à me trouver .. Il avait rapidement appris que je passais le plus clair de mon temps ici ou à la salle d'entraînement. Quand il arriva derrière moi, un frisson me parcouru le dos. Pendant quelques secondes. Je pensais lui donner ce qu'il voulait, mais ça n'aurait été que lui donner une récompense qu'il ne méritait pas. À l'avenir s'il voulait se rebâtir, il devrait apprendre. J'étais prête à l'aider dans sa réhabilitation, et si je détenais la clef de la motivation, eh bien soit, je jouerais à la Sam et j'userais de mon propre don féminin pour remettre Aymerick sur le bon chemin .. Mais pour cela, il devrait apprendre à ce laisser aller et à me laisser prendre les reines .. à faire confiance à 100 % à quelqu'un pour une fois dans sa vie ..



Je fis un pas en avant, le forçant à se reculer vers le mur derrière lui que j'avais pris soin de remarquer. Il faisait son charmeur, mais je voyais bien que ça l'avait déstabiliser que je lui dise non. Je devais prendre avantage de cette faiblesse tout de suite. Ce n'était pas mon genre de manipuler et de guider Aymeric .. Depuis notre première fois au lit, il avait toujours été le fil conducteur et ça nous avait toujours satisfait tout les deux .. mais ce qui était dangereux avec cela était que j'avais eue beaucoup trop de temps pour penser et me faire une théorie et j'avais contre lui une arme qu'il ne pourrait jamais m'enlever .. je le connaissais trop bien .. autant personnellement , physiquement .. que sexuellement .. et quand une femme connaissait quelqu'un sous tout ces angles, elle devenait très , très dangereuse .. « Tu sais c'est quoi ton problème Aym'? C'est que tu parle trop. Tu devrais apprendre à fermer ta gueule réfléchir et agir pour avoir ce que tu veut vraiment .. Si tu savais vraiment ce que tu voudrais tu ne me laisserais pas en douter .. la vérité? .. tu as peur Aymeric .. tu ignore ce que tu veut et ça te fait peur .. je ne viens pas dire que tu est cause perdue parce que nous savons tout les deux que ce n'est pas vrai .. mais tu sais ce que je pense Aymeric? .. je pense que tu as besoin d'être remis sur le droit chemin .. et étrangement, je pense que je pourrais t'aider avec cela .. mais serait-tu prêt à faire des sacrifices en échanges de mon aide? .. » Je laissais le suspense faire le reste du travail. Il était curieux. Je savais qu'il me demanderait ce que je voulais dire par sacrifices .. En attendant, j'observais avec satisfaction Aymeric faire le pas final et finalement se retrouver le dos contre le mur .. le jeu ce joue à deux mon petit .. le jeu ce joue à deux ..
Emi Burton

_________________
Préservatif: Accessoire de l'amour caché
Je t'aime, un peu plus tout les jours. C'est une pure évidence, mon coeur n'a jamais autant résonné. Je veux sourire, je veux pleurer, je ne sais plus quoi penser. Tu me dis que tu m’apprécie mais ce n'est jamais assez, j'espère plus, je t'aime, malgré tout. Prends moi dans tes bras. Juste une fois. ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✈ ÂGE : 33 ans
✈ AVATAR : J'y vais Franco !
✈ MÉTIER : Navigateur officier système d’armes
✈ STATUT : C'est compliqué... Il prétend être en couple avec Neomy...
✈ GRADE : Commandant
✈ MESSAGES : 49
✈ PSEUDO : Emi Burton
✈ CRÉDITS : Ava : MoneyHoney ; Signa : Bloody Storm
✈ DATE D'ARRIVÉE : 16/03/2014


MessageSujet: Re: Noemy & Aymeric | I wanna take you somewhere so you know I care   Mar 22 Avr - 20:40



I wanna take you somewhere so you know I care

Autrefois, Aymeric était bien plus gentil, bien plus attentionné, et surtout, bien plus naïf qu’à présent. Autrefois, il croyait en quelque chose de beau, que la vie était belle et que quel que soit l’avenir qu’on lui réservait, il s’en sortirait toujours. Il pensait autrefois que l’amour durait toute la vie, et que quand on ressentait ça, c’était forcément réciproque. Il avait eu tout faux, et il l’avait appris de la pire des façons. Aymeric avait été tellement blessé que désormais, il n’arrivait plus à voir la vie comme un cadeau, mais comme une malédiction qu’il s’efforçait d’accepter malgré tout. Des cicatrices, il en avait des tas, qu’on ne voyait pas. Que personne n’était complètement capable de déceler, pas même Noemy, bien que ce  fut elle qui le connaissait le mieux. D’abord son père qu’il avait toujours détesté d’aussi loin qu’il ait pu s’en souvenir, puis Julia, qui lui avait brisé le cœur à jamais, puis sa sœur, dont il avait presque oublié la couleur des yeux à force de les voir clos, et, enfin, sa mère, tellement folle qu’elle n’arrivait même plus à savoir qui il était vraiment.

Il avait été trop blessé, trop malmené, et dans le fond, il n’était pas si fort qu’il prétendait l’être. Il n’était pas vraiment celui qui se relevait après chaque chute toujours plus fort et toujours plus souriant. Il souriait oui, mais derrière chacun de ses sourires malicieux, il y avait quelque chose qui criait. Personne ne savait, et quand bien même il partageait ses secrets avec Noemy, il ne se dévoilait pas entièrement. Une part de lui resterait toujours caché, tapie dans l’ombre, trop effrayée par la vie pour en sortir. Il n’était qu’un petit garçon apeuré qui se faisait passer pour un homme. Il gardait quelques secrets bien cachés au fond de lui, là où personne ne pouvait vraiment les voir. Les gens ne savaient pas que parfois le soir, il se mettait à prier de tout son cœur pour que sa sœur se réveille enfin, ou que sa mère reprenne pleinement conscience. Et les gens ne savaient pas qu’il aimait Noemy bien plus qu’il ne l’aurait dû.

Elle était spéciale pour lui, elle lui plaisait, et son cœur tambourinait toujours à une allure folle dans sa poitrine lorsqu’elle était là. Sara, ce n’était qu’une illusion. Sara, ce n’était pas réellement de l’amour, ce n’était que de l’attachement, et peut-être bien uniquement sexuel à vrai dire. Noemy c’était bien plus fort. Plus fort encore que ce qu’il avait ressenti avec Julia. Et c’était bien ce qui le terrifiait. Il ne pouvait pas gérer ses sentiments, il en était incapable, alors il jouait, comme s’il ne savait faire que ça. Jouer avec les sentiments de l’autre pour mieux camoufler les siens, c’était si facile. Il ne voulait pas être blessé, et il ne voulait qu’elle connaisse ses derniers petits secrets. Il avait déjà trop mal en ce moment-même. C’était incroyable à quel point il était capable de faire croire à tout le monde qu’il allait parfaitement bien alors que tout en lui hurlait de douleur à tel point qu’il se demandait régulièrement pourquoi il s’accrochait tellement à la vie. Et souvent, la réponse venait immédiatement après. D’abord, sa sœur. Ensuite, Noemy. Les deux seules qui le maintenaient ici-bas. L’une le quittait, il en serait dévasté.

Il jouait avec le feu avec Noemy, la provoquant malgré sa peur de la perdre. Il adorait la voir prendre du plaisir avec lui, il adorait l’entendre prononcer son nom dans un murmure, il adorait se sentir aimé par elle, alors qu’il s’efforçait de ne pas répondre à ses appels. Il le savait déjà : Noemy était celle qu’il choisirait lorsqu’il serait prêt. La question était de savoir s’il serait un jour prêt à s’abandonner complètement dans ses jolis bras. Alors qu’il jouait une nouvelle fois avec elle, comme à sa vicieuse habitude, elle le repoussa contre le mur derrière lui d’un air malingre. Il n’aimait pas ça. Il détestait perdre le contrôle et avec elle, il savait que c’était dangereux. Il n’aimait pas qu’elle se refuse à lui, mais il n’en perdait pas son sourire. Il n’était pas prêt à perdre le jeu non plus d’ailleurs. Son sourire en coin se figea soudain lorsqu’elle se mit à parler. Ses sourcils se froncèrent, choqué, bouleversé. Il fit un pas à reculons pour se retrouver contre le mur, sans savoir quoi faire. Elle avait raison, ils le savaient tous les deux. Il se sentait pris au piège. Il avait peur oui, il était mort de peur. Il ne savait pas ce qu’il voulait non, ou du moins, il n’essayait pas d’y penser sérieusement, par peur, encore une fois.

Ce qu’elle venait de lui dire résonnait en lui comme si elle s’amusait à le répéter encore et encore au creux de son oreille. Il détestait ça. Il la regardait, profondément bouleversé, sa tête le brûlant affreusement. Qu’est-ce qu’elle voulait dire ? Qu’est-ce qu’elle pouvait bien faire ? Depuis quand le connaissait-elle aussi bien ? Tout en lui lui criait ‘danger’. Finalement, il décida de nier jusqu’au bout. Il se rapprocha d’elle jusqu’à se retrouver si près que leurs lèvres se frôlaient, l’air plus énervé que jamais. « Tu crois connaître certaines choses, tu crois tout connaître de moi mais peut-être que tu sais pas grand-chose au final. Moi, peur ? Tu te fous de moi ? Tu crois que j’ai peur moi ? Tu crois que je sais pas ce que je veux ? Parle pour toi plutôt. Je sais parfaitement ce que je veux, et en général, j’attends pas trente ans pour le montrer. » Accompagnant bêtement les gestes à la parole, il l’attrapa pour l’asseoir sur une caisse placée là, s’emparant de ses lèvres avec une passion exagérée, presque vulgaire. Il jouait la carte du mauvais garçon, mais il était désespéré. Elle avait entièrement raison, mais jamais il ne l’admettrait. C’était bien plus simple de jouer ce rôle encore et encore.

Emi Burton

_________________

We used to say that we were brother and sister. We used to think nothing, was ever better. Today I break, my promises to stay out of the emptiness, today let's make our promises for tomorrow. We used to play all the games where no one's the winner. We used to laugh and make lies some live in better

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crossintotheblue.forumactif.org/t195-aymeric-sois-fort-et-tais-toi http://crossintotheblue.forumactif.org/t242-aymeric-l-amitie-brise-parfois

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Noemy & Aymeric | I wanna take you somewhere so you know I care   

Revenir en haut Aller en bas
 

Noemy & Aymeric | I wanna take you somewhere so you know I care

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dakishimetakunai {I don't wanna hold on you} - Naono Bohra
» Huh Gak- I told you I wanna die
» I just wanna escape...
» Fozzy - Do You Wanna Start A War
» [SPOILERS] Emission 2015-02 - Aymeric CARON (04/07/2015)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CROSS INTO THE BLUE :: Hickam Air Force Base :: Take my breath away :: Hangars :: Entrepôt-