AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 I cannot forgive me yet, to leave your heart in debt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
✈ ÂGE : 29 ans
✈ AVATAR : Freida Pinto
✈ MÉTIER : pilote d'hélicoptère
✈ STATUT : mariée à Keith, un fils
✈ GRADE : sous-lieutenant
✈ LOCALISATION : Hickam Air Force base
✈ MESSAGES : 263
✈ PSEUDO : R.
✈ CRÉDITS : R.
✈ DATE D'ARRIVÉE : 13/03/2014


MessageSujet: I cannot forgive me yet, to leave your heart in debt   Lun 24 Mar - 19:46


Alana & Sahana
I cannot forgive me yet,
to leave your heart in debt
Matt était à l’école, Keith au bureau, certainement. Je n’avais plus aucune excuse valable pour reculer l’échéance. Quelques années en arrière, si ma meilleure amie avait été envoyée en mission, j’aurais été la première sur le tarmac pour l’accueillir et l’assaillir de questions avant de l’embarquer pour une soirée entre copines. Et là, depuis quelques jours, je cherchais tous les prétextes possibles pour éviter Alana. J’agissais de manière profondément lâche sur le coup. Mais voilà… Cinq ans en arrière, Elijah avait pris ma place sur ce qui aurait dû être une mission courte, pour que je puisse profiter de mon fils qui était tout petit. Et il avait disparu pendant cinq ans, nous l’avions même enterré… avant de revenir amnésique à Honolulu. Elijah m’avait offert cinq ans de bonheur… mais son sacrifice l’avait privé, ainsi qu’Alana, du bonheur pourtant mérité. Et je ne me le pardonnais pas. Si j’avais appris à vivre coute que coute, sans regarder en arrière et en acceptant toutes les chances que la vie me donnais, aujourd’hui, ma conscience me rattrapait.

Ma meilleure amie était de retour, elle vivait une épreuve difficile – dont j’étais en partie responsable – et je n’étais pas là pour elle. Ça aurait dû être moi. J’aurais dû prendre mon service pour cette mission. Au lieu de cela, le meilleur ami de mon mari était amnésique et ma meilleure amie… Le pire, c’était que Keith avait eu le cran de lui dire pour Elijah. Moi j’étais restée planquée à la maison avec Matt, parce que j’aurais été incapable de la regarder dans les yeux. Mais cette fois, j’allais réparer mes torts. J’étais certainement la dernière personne à qui elle voudrait parler, mais il fallait que j’y aille. Habillée en civil, je quittai mon appartement pour rejoindre le sien. Nous vivions juste à côté l’une de l’autre, nous étions si proches et pourtant… si éloignées. A cause de moi.

J’avais apporté une bouteille de vin. Après tout, lors de nos sorties entre ville, nous ne disions pas non à une bonne bouteille. Et puis cela déliait les langues… Au mieux, elle nous apaiserait. Au pire… eh bien elle s’en servirait pour m’assommer. Je sonnai avant de me redresser. Il y avait tellement d’émotions qui se battaient en moi. L’excitation de la revoir, de la savoir saine et sauve… Keith m’avait rassurée sur son état, mais là, je pourrais le constater par moi-même. J’avais aussi envie de savoir comment elle allait psychologiquement, et pas seulement à cause d’Elijah et de son retour d’entre les morts, même si elle n’avait jamais cessé d’y croire. Mais elle avait été envoyée en mission. J’en ignorai la raison et la destination, secret militaire oblige – mais je savais pour être allée en Libye qu’on n’en sortait jamais indemne. Alors je serai là. J’avais fui depuis suffisamment longtemps. Il lui était arrivé trop de chose à cause de moi et je m’en voulais. J’avais peur ceci dit. Peur qu’elle me rejette, même si ce serait mérité. Parce qu’elle était mon amie depuis dix ans. Parce qu’elle avait été là dans toutes les étapes de ma vie depuis tout ce temps, parce qu’elle était la marraine de Matt, la seule en qui j’avais assez confiance pour lui confier mon fils en cas de problème.

Quand la porte s’ouvrit, je forçai à moitié mon sourire. A moitié seulement, car j’étais réellement ravie de la voir debout devant moi, en un seul morceau.

« J’ai du vin et des heures devant moi. On a des heures et des heures de papotages à rattraper, et beaucoup de choses à se dire, si tu es disponible. J’espère que… tu vas bien ? »

Sous-entendu : aucun problème pendant ta mission ? Comment as-tu pris la nouvelle pour Elijah ? Mais je ne pouvais pas dire ces mots, je n’y arrivais pas, d’autant qu’elle aurait tous les droits de me claquer la porte au nez…

« J’ai bien pensé à appeler les filles pour qu’on se fasse une soirée comme avant mais je crois… qu’il fallait qu’on se parle toutes les deux avant. Comme… autrefois… »

Voilà, je me sentais à côté de la plaque…
©clever love.

_________________

At least we are under the same sky
Now and forever..❥ Atmosphere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crossintotheblue.forumactif.org/t159-sahana-shepard-so-thanks-for-making-me-a-fighter http://crossintotheblue.forumactif.org/t177-sahana-no-more-separate-ways
avatar
✈ ÂGE : 33 ans
✈ AVATAR : Michelle Borth
✈ MÉTIER : Agent de renseignement dans l'espionnage
✈ STATUT : Encore faudrait-il qu'il se souvienne de nous pour vous répondre
✈ GRADE : Officier, Capitaine
✈ LOCALISATION : Hickam Airforce Base ou avec lui, à essayer de lui faire retrouver la mémoire
✈ MESSAGES : 168
✈ PSEUDO : Squirella
✈ CRÉDITS : Saku's & Tumblr
✈ DATE D'ARRIVÉE : 09/03/2014


MessageSujet: Re: I cannot forgive me yet, to leave your heart in debt   Ven 28 Mar - 17:05


SAHANA & ALANA
Just you and me, sister
It's not your fault
Forgive you


✰✰✰

Revenue de mission depuis quelques jours, la brune n’avait pas eu le temps de renouer contact avec ses proches.  Un pas sur la base que l’un de ses amis, Keith pour ne pas le nommer, l’avait averti de la présence d’Elijah sur l’île. Un retour aux sources après plus de 5 ans d’absence. Après qu’il ait été déclaré mort au combat un an suivant sa disparition. Après qu’il ait passé les quatre années suivantes à se déplacer de pays en pays. Après les multiples tentatives de la jeune femme pour le retrouver. Et c’est de lui-même qu’il revenait. Dès lors avait surgit de nombreuses questions. Pourquoi maintenant ? Pourquoi ne pas avoir donné signe de vie ? Où était-il ? Que s’était-il réellement passé ? La liste pourrait continuer encore longtemps, mais pour la plupart la réponse constituait un seul mot : « Amnésie ». Sa vie, son passé, sa famille, ses amis, elle, eux… Aujourd’hui plus rien n’existait. Cette nouvelle aurait pu la détruire, mais ce ne fut pas le cas bien que difficile à vivre. Tout ce qui importait fut qu’il était en vie et de retour, le reste retrouverait sa place avec le temps. Elle le savait. Elle le ressentait. Elle devait rester positive. C’était sa façon d’être.

Dès son retour, elle s’était empressée d’aller le retrouver dans ce qui lui servait de logement. Puisqu’avant il ne revenait sur l’île que lors de ses permissions, s’installant chez elle à ce moment. Le revoir après tout ce temps, elle ne saurait décrire cette sensation qui l’avait envahi en posant son regard sur lui. Cette chaleur qui l’avait enveloppé. Ce désir qu’elle avait ressenti, mais qu’elle avait dû taire. Le toucher, gouter à ses lèvres ou simplement se jeter dans ses bras. Elle ne représentait plus rien maintenant et ce qu’elle aurait pu faire aurait pu freiner leur relation à venir. Puis au fond, elle voulait que le moment où cela arrivera soit réciproque. Ce moment où elle le retrouvera lui. En attendant elle évacuait le trop plein par le sport. Mp4 dans la poche, écouteurs en place et elle partait courir. Forêt, plage ou encore à la base, elle ne lésinait pas sur les kilomètres. Bon moyen pour entretenir son corps, parfaire son entrainement et se libérer. Sans oublier les exercices de la base, le corps à corps ou encore le surf. Passion depuis toute gamine.

Après avoir été déjeuné avec Elijah, elle s’était donc attelée à un jogging le long de la plage avant de retourner à son appartement au sein de la base. Elle passa sous la douche, y restant un moment à se prélasser sous l’eau chaude. Rien de prévu pour la soirée, elle ne se pressa donc pas et enfila simplement un legging noir et un tee-shirt vert ample dont une manche glissait sur son épaule. La sonnette retentit alors qu’elle était en train de se sécher les cheveux. Posant la serviette, elle se dirigea vers la porte d’entrée et ouvrit. Une visite à laquelle elle ne s’attendait pas, mais qui l’a ravie. Sa meilleure amie se tenait devant elle, une bouteille de vin à la main avec un air gênée. Alana n’eut pas besoin de prononcer le moindre mot, sa réaction se lisait sur son visage. Elle lui sourit naturellement, d’un vrai sourire. Dernièrement elles avaient perdues le contact, la jeune femme jonglant entre son travail et ses recherches sur Eli. Elle savait que Sahana culpabilisait pour ce qui était arrivé, puisque c’est elle-même qui aurait dû se trouver à la place du brun amnésique. Mais jamais le capitaine ne l’avait tenu responsable. « Evidemment, entre.. ». Se poussant sur le côté, toujours ce sourire aux lèvres elle l’a laissa entrer. « T’as eu raison de venir seule. J’pense qu’on a vraiment besoin de ça ». A peine son amie mit-elle un pas dans le hall qu’elle s’approcha d’elle et la prit dans ses bras. Comme autrefois, parce que finalement il n’y avait rien de plus naturel entre elles. « . Ça m’fait plaisir que tu sois venue ». N’oubliant sa question sur son état, elle y répondit en la regardant directement. « Mieux maintenant que ma meilleure amie est là… ». Penchant la tête légèrement sur le côté, elle ne rajouta rien de plus. A voir son regard elle savait qu’elle ne s’attendait pas à ce genre d’accueil, surement toujours plongé dans sa culpabilité. Alors elle l’a laissa se retrouver. Cette soirée serait l’occasion de renouer et de lui faire comprendre qu’elle n’a pas à s’en vouloir de quoique se soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✈ ÂGE : 29 ans
✈ AVATAR : Freida Pinto
✈ MÉTIER : pilote d'hélicoptère
✈ STATUT : mariée à Keith, un fils
✈ GRADE : sous-lieutenant
✈ LOCALISATION : Hickam Air Force base
✈ MESSAGES : 263
✈ PSEUDO : R.
✈ CRÉDITS : R.
✈ DATE D'ARRIVÉE : 13/03/2014


MessageSujet: Re: I cannot forgive me yet, to leave your heart in debt   Sam 29 Mar - 12:50


Alana & Sahana
I cannot forgive me yet,
to leave your heart in debt
Alana… Elle m’avait soutenue tant de fois, avec loyauté et honnêteté, et moi, j’avais l’impression de l’avoir trahie tout autant. Parce qu’Elijah avait disparu à cause de moi. Parce que pendant cinq ans, j’avais pu profiter de mon mari et de mon fils quand elle avait été de celui qu’elle aimait. Parce j’avais envisagé d’avoir un autre enfant, parce que j’avais fêté mes dix ans de mariage avec Keith, parce que nous étions toujours ensemble pour affronter le drame qu’il vivait et qu’elle allait devoir tout reconstruire avec Elijah qui ne se souvenait plus d’elle. Parce que je n’avais même pas été là à son retour.

Pourtant elle me souriait. J’étais là, plantée comme une idiote, et elle me souriait, comme si je n’avais rien fait, comme si elle était réellement contente de me voir. Comment pouvait-elle supporter ma présence. J’avais tout gâché, parce que j’avais été trop lâche pour partir en mission à l’époque, parce que j’avais accepté la proposition d’Elijah et que j’étais restée avec mon mari et mon fils. Je fis quelques pas, hésitante, à l’intérieur de son appartement. Nous nous étions souvent retrouvées elle et moi, dans son appartement, savourant un bon vin dans le canapé en refaisant nos vies, en parlant des hommes, en évoquant l’armée. Souvent, nous finissions par des fous rires sans retenues. Depuis quelques temps toutefois, j’avais cette retenue qui m’empêchait de tout savourer. Cette culpabilité… Mais elle me prit dans ses bras. D’abord surprise, je finis par resserrer à mon tour mes bras sur elle, toujours un peu raide.

« J’aurais dû venir plus tôt… »

Oui, si j’avais vraiment été une bonne amie, c’est ce que j’aurais fait. Mais je n’avais pas eu le cran de le lui avouer… de lui dire pour Elijah. J’avais l’impression que j’avais gâché plusieurs vies. Le groupe d’amis d’enfance de Keith avait souffert à cause de moi. Est-ce qu’Eliott avait bien fait de me ramener d’Inde ? Ses mots me percutèrent, et accentuèrent encore davantage cette culpabilité… Je lui souris et commençai à avancer vers la cuisine.

« Ok… on va tout de suite ouvrir cette bouteille, parce que j’en ai besoin en fait. Elles sont vraiment trop longues tes missions… »

La plus longue que j’avais faite avait duré sept mois, en Libye. Mais depuis je n’avais eu que quelques missions ponctuelles, qui ne m’avaient jamais tenue éloignée trop longtemps de ma famille et de mes amis. Je connaissais son appartement, aussi je me permis de sortir deux verres à vin dans lesquels je versai le précieux nectar avant d’en tendre un à Alana.

« Je ne sais pas où tu étais mais cela te va bien au teint. J’espère que tu resteras pour un moment, tu nous as manqué. Et Matt te réclame, alors n’hésite pas à passer le voir. Et tu m’as manqué aussi. »

Tellement. Elle était après Keith, la personne en qui j’avais le plus confiance. Elle m’avait acceptée, de façon inconditionnelle. Elle n’avait jamais commenté mes origines, ni mon mariage avec Keith alors que cela avait fait les choux gras de la base. Elle ne nous avait pas non plus jugés quand j’étais tombée enceinte à vingt ans alors que j’étais censée faire mes classes. Non, jamais. Elle était une force de la nature, un vrai roc. Elle avait toujours été loyale et fidèle à ses principes et je l’admirais pour cela. Tout comme je l’admirais pour la façon dont elle s’était battue toutes ces années pour Elijah alors que tout le monde avait jeté l’éponge. Pour me donner du courage, je bus une gorgée de vin, avec une bonne descente en réalité.

« On n’est pas vraiment du genre à tourner autour du pot toi et moi, et tant que je n’aurais pas posé la question, je crois que je n’arriverai à rien… Je sais que tu n’es pas rentrée depuis longtemps mais… Tu as vu Elijah ? J’aimerais tellement pouvoir l’aider… pouvoir vous aider… Il a fait tout ça pour moi et c’est deux vies que j’ai… »

Je ne terminais pas ma phrase. Je n’étais même plus capable de la regarder dans les yeux, me détournant pour porter de nouveau mon verre à mes lèvres. Depuis plusieurs mois, ma vie avait envie de dérailler. Moi qui rêvais d’un deuxième enfant, je m’étais heurtée au refus de mon mari, qui devait renoncer à toutes ses passions à cause d’une maladie. Nous qui avions appris à vivre avec la culpabilité, lié à la «mort » d’Elijah, nous devions faire face à son amnésie. Il avait oublié Alana, il avait oublié pourquoi il était dans cet état.  
©clever love.

_________________

At least we are under the same sky
Now and forever..❥ Atmosphere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crossintotheblue.forumactif.org/t159-sahana-shepard-so-thanks-for-making-me-a-fighter http://crossintotheblue.forumactif.org/t177-sahana-no-more-separate-ways
avatar
✈ ÂGE : 33 ans
✈ AVATAR : Michelle Borth
✈ MÉTIER : Agent de renseignement dans l'espionnage
✈ STATUT : Encore faudrait-il qu'il se souvienne de nous pour vous répondre
✈ GRADE : Officier, Capitaine
✈ LOCALISATION : Hickam Airforce Base ou avec lui, à essayer de lui faire retrouver la mémoire
✈ MESSAGES : 168
✈ PSEUDO : Squirella
✈ CRÉDITS : Saku's & Tumblr
✈ DATE D'ARRIVÉE : 09/03/2014


MessageSujet: Re: I cannot forgive me yet, to leave your heart in debt   Mer 16 Avr - 18:24


SAHANA & ALANA
Just you and me, sister
It's not your fault
Forgive you


✰✰✰

Ces cinq dernières années durent autant difficiles pour l’une que pour l’autre. Pas de la même manière, bien que l’élément déclencheur fut le même : la disparition d’Elijah. La culpabilité, elle ne comprenait que d’autant mieux ce ressenti, depuis qu’elle  même vivait avec ce lourd fardeau. Alors retrouver Sahana, fit s’effacer ces dernières années. Elle ne pouvait donc masquer ce sourire qui se dessinait sur ses lèvres, résultat de leur étreinte. Aujourd’hui, il y a 3 mois, 1 an, 3 an, peu importe. A présent tout ça n’avait plus d’importance. « C’qui compte c’est que tu sois là maintenant… Puis, j’aurais pu également venir te voir plus tôt ». Entre le boulot et ses recherches sur Elijah, elle n’avait pas eu un seul instant réellement pour elle. Elle le savait en vie, elle le ressentait au plus profond de ses  tripes et de ce fait ne pouvait pas ralentir et se poser. Bien entendu elle avait eu de l’aide, dont une en particulière qui lui avait apportée beaucoup. Son mari. « J’avais de tes nouvelles de part Keith et c’était comme si tu étais là ». Un pilier. Il lui parlait d’Hana, de leur fils, de leur vie à trois. Elle avait toujours des nouvelles et passait du temps avec son filleul. Entre les deux femmes c’était plus compliqué puisque la mère de famille culpabilisait de son bonheur alors que l’homme qu’aimait Alana était déclaré mort. Un acte dont cette dernière ne lui tint pas rigueur. La savoir heureuse avec Keith et Matt était largement suffisant. Puis, Keith amenait sa femme dans chacune de leur conversation. Alors oui, c’était comme si elle avait toujours été là.

Dans la cuisine, la bouteille de vin à la main, la jeune femme saisit un tire-bouchon pour libérer le bouchon de liège avant de se rendre dans le salon, où Hana avait déjà sorti deux verres à pied. La laissant servir le vin, elle sortit quant à elle quelques gâteaux apéritifs, histoire de bien commencer la soirée. Elles avaient beaucoup de chose à rattraper, à se dire. Sa dernière mission avait duré 7 mois. 7 mois en infiltration à endosser une nouvelle vie, une nouvelle identité, se coupant entièrement de sa vraie vie, faisant disparaitre Alana Rollins. 7 mois durant lesquels elle dû se forcer à ne pas penser à son brun. « Et j’compte pas repartir de sitôt. Alors on va pouvoir penser à nous », marqua-t-elle par un sourire. Maintenant que sa mission de terrain était finit, il lui restait tout le côté paperasse et logistique. Puis elle serait de nouveau briefer pour une nouvelle infiltration, mais pas avant plusieurs mois. Son retour tombait donc à point nommé. Entre Elijah amnésique et pouvoir retrouver sa meilleure amie, le timing était parfait. « La prochaine fois c’est moi qui passerait. Matt me manque également et depuis mon retour, j’n’ai vu Keith que quelques minutes. ». Ce dernier avait tenu à l’accueillir quand elle avait reposé le pied sur le sol Hawaiien quelques jours plus tôt. Parce qu’ils étaient amis, et de ce fait, parce qu’il voulait qu’elle apprenne pour Elijah de sa bouche. Alors pouvoir les retrouver tous les trois, comme avant, ne pourrait lui faire que du bien. Et puis, peut-être que son amnésique pourrait se joindre à eux, pouvant alors déclencher quelques souvenirs.

D’ailleurs la question à son sujet ne tarda pas et elle ne put s’empêcher de faire un grand sourire, à la limite d’un petit rire. Elle avait toujours appréciée qu’elle soit directe sans tourner autour du pot. Alors elle prononça son nom, lui demandant si elle avait pu le voir, avant de se sentir mal évoquant le fait qu’elle avait gâcher deux vies au point de ne pouvoir finir sa phrase. Alana posa alors son verre sur la table et prit les mains de son amie, l’obligeant à la regarder. « Hey…. Non, arrête… ». Elle marqua un temps de pause, juste pour enfin croiser le regard la brune et pouvoir lui sourire. « Ne t’en veux pas pour ça. Parce que j’t’en tiens absolument pas rigueur et s’il pouvait s’en souvenir Eli non plus. Tu l’connais. Tu sais très bien qu’il aurait fini par y aller à ta place. Même sachant ce qui allait se passer, il y serait allé… ». C’était Elijah tout craché ça. La jeune femme avait eu un enfant, c’était comme un cadeau de naissance de la part de son parrain. Et elle l’aimait pour son coté altruiste. « … Et puis si ce n’était pas lui, ça aurait été toi… Tu n’aurais peut-être même pas survécu au crash…. Et j’aurais perdu ma meilleure amie ». C’était sincère. Personne ne pouvait dire si Sahana s’en serait sortie. Amnésique ou non. Vivante ou non. Maintenant Elijah était de retour sur l’île et, peu importe ce qui allait se passer il était là. En vie comme elle l’avait toujours su. Il y avait ce lien si spécial entre eux qu’elle savait qu’il finirait par se souvenir d’elle, d’eux. Mais si ce n’était pas le cas, alors ils se créeraient de nouveaux souvenirs. « Je l’ai revu dès mon arrivée, après que Keith m’est informé de ce qui s’était passé durant mon absence. Même si je savais qu’il ne se rapperait sans doute plus de moi, être confronté à la vérité m’a fait quelque chose, j’dois te l’admettre… Mais maintenant qu’il est là, le meilleur ne peut que se produire ». Quelques instant plus tôt, son amie lui avait dit qu’elle ne savait pas où elle avait été envoyée et quelle était sa mission exactement, mais que peu importe les raisons, elle avait bonne mine et cela lui allait bien au teint. « Pour en revenir avec c’que tu disais tout à l’heure, c’est lui qui me fait cet effet, pas l’endroit où j’ai été envoyé », conclut-elle par un énième sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I cannot forgive me yet, to leave your heart in debt   

Revenir en haut Aller en bas
 

I cannot forgive me yet, to leave your heart in debt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CROSS INTO THE BLUE :: Hickam Air Force Base :: Just live :: Logements :: Bâtiment des O-