AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 (elia) sometimes, life hurts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité


MessageSujet: (elia) sometimes, life hurts   Jeu 13 Mar - 19:56


« THENDERS VOUS ETES MOU ! » Dire que pendant plusieurs semaines j'avais réussi à revenir dans les petits papiers de mon supérieur et qu'à présent je recommençais à me prendre des réprimandes. Il faut dire, que je n'avais pas la tête à faire correctement mes exercices. Toute l'histoire qui s'était tramée ans ma vie depuis des mois. Depuis quelques jours j'avais beau appelé Lily, elle ne répondait pas et toute cette histoire de bébé me travaillait. J'essayais de suivre le rythme des entrainements mais je manquais par deux fois de tomber. « THENDERS ! » Ca n'arrêtait pas et j'avais envie de demander à ce que l'on me laisse tranquille pour une fois, mais je ravalais ma rancœur et je continuais mes exercices. A la fin, cela ne se fit pas attendre, je n'avais pas le droit de quitter la base pour les exercices de saut en parachute et je fus profondément déçu. A la place je devais aller m'entrainer tout seul. Comme si j'avais été puni au lycée et que je devais faire trois tours de terrain. Sauf que cette fois, ce n'était pas trois, mais une bonne cinquantaine. Je me dirigeai donc tout seul vers le terrain d'entrainement. J'avais une bouteille d'eau, il faisait tellement chaud qu'il manquerait plus que je déshydrate. Il n'y avait personne. Il faut dire que c'était un des jours où les entrainements étaient en extérieur. Moi aussi j'aurai aimé sauter en parachute aujourd'hui. L'air me fouettant le visage, ne penser à rien et me vider la tête. Je commençais à courir tranquillement, cinquante tours, ça allait quand même être long. Le temps passait et je commençais à avoir mal aux jambes, c'était rare que je sentais la fatigue corporel. Habituellement je pouvais me dépenser sans ressentir de la fatigue. Peut-être que mes soucies me pesaient tellement que cela se répercussionait sur le physique. Au bout d'une vingtième tour, j'aperçu une silhouette familière non loin de moi. Je fus assez étonné de la voir ici. « Et bien... » Commençais-je en essayant de contrôler mon souffle sur mon endurance. « ...tu n'es pas dans les airs aujourd'hui ? » Je finis par m'arrêter deux secondes pour boire quelques gorgées d'eau. Au pire mon supérieur n'était pas dans le coin, il ne m'en voudrait pas si je me pose cinq minutes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✈ ÂGE : trente ans
✈ AVATAR : bush.
✈ MÉTIER : pilote de chasse
✈ STATUT : célibataire à l'en faire pâlir
✈ GRADE : officier lieutenant
✈ LOCALISATION : Honolulu
✈ MESSAGES : 308
✈ PSEUDO : jacchus.
✈ CRÉDITS : psychotic bitch , tumblr
✈ DATE D'ARRIVÉE : 11/03/2014


MessageSujet: Re: (elia) sometimes, life hurts   Sam 15 Mar - 13:44


La visite au centre médical ne s'était pas passée comme prévu, et le fait qu'Elia se retrouve sur la terre ferme la mettait dans tous ces états. « Madame Wolf, prenez un jour de repos. Voilà déjà plusieurs moi que vous êtes constamment sur la base. Vous devez vous ménager. Vous comprenez ? » lui avait dit la femme blonde en face d'elle. Elia comprenait mieux pourquoi tous les hommes se faisaient porter pâle ces temps-ci. Elle était grande, élancée, avait des jambes gigantesques et fines, doublées d'une forte poitrine bien mise en évidence. Elia en réponse lui avait juste sourit et tourné les talons. Elle s'était retenue de lui dire ses quatre vérités. Entre autre le fait qu'elle l'avait examinée en deux minutes pas plus, et donc qu'elle ne pouvait pas la diagnostiquer en état de fatigue. Elia se connaissait. Et plus particulièrement ses limites. Tant qu'elle tenait debout sans frémir ou trembler, et que son visage n'était pas plus pâle qu'il ne l'était déjà, elle était capable de tout. Frustrée, et quelque peu nostalgique de son avion, elle se décida alors à aller courir sur la base. Seule cette occupation lui permettrait de ne pas déraper niveau comportemental. Ses baskets lui donnaient terriblement chaud. Ses vêtements eux au contraire étaient bien trop légers pour être portés par ce temps. Mais Elia se reconnaissait bien ce défaut : ne pas s'informer assez sur autre chose que l'armée. Elle était là, postée, à attendre quelque chose qui n'allait sans doute jamais arriver. Les yeux dans le vide. Quand elle aperçut une silhouette assez grande, aux belles proportions réparties comme il fallait. cette silhouette se transforma en un corps en train de courir, puis en un visage; Colin. Mince alors, Colin ! Ce cher Colin. Il était celui qui, mine de rien, pouvait changer quelque chose à l'humeur d'Elia. Il arriva assez rapidement jusqu'à elle, à croire qu'il était en forme. Puis, quand il ouvrit la bouche pour parler, elle perçut cette certaine fatigue. Il était anormalement essoufflé. Sa question sembla lancer une pique à Elia. En fait, il n'aurait peut-être pas dû être là... Elia n'était vraiment pas d'humeur. « Non, la jolie blonde d'infirmière en a décidé autrement. Mais quand tu sais qu'elle passe plus de temps en consultation avec les hommes qu'avec les femmes... Tu en arrive à penser que les donnes sont faussées. » dit-elle avec sarcasmes. Malgré la moue que tenait Elia, elle était réjouie de voir Colin. Cet homme était tellement charismatique qu'elle était déjà arrivée à se demander pourquoi elle n'avait jamais essayer d'approche. Mais au fond elle ne regrettait rien. Elle se disait avoir une relation avec lui bien plus intéressante en cet état. « Qui est ton bourreau ? » demanda-t-elle avec un regard vagabond et un peu mal venu sur les alentours. 

_________________
       
    J’espère que tu seras fière de ta vie. Et si tu découvres que ça n’est pas le cas, j’espère que tu auras la force de tout recommencer. - Benjamin Button
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


MessageSujet: Re: (elia) sometimes, life hurts   Sam 15 Mar - 19:44


Je sentais mes jambes qui devenaient lourdes. Courir sur le sable était particulièrement fatiguant, surtout après une journée d'entrainements mais j'avais mérité mon châtiment. Je n'avais pas été concentré et si cela c'était produit lors d'une mission ça aurait pu faire beaucoup de dégâts. On disait souvent qu'il fallait laisser nos problèmes personnels de côté, je comprenais mais ces derniers jours je n'y arrivais pas. C'était plus fort que moi j'avais toujours Lily en tête. Cela était en train de nuir à mon travail et quand on m'avait privé de saut en parachute je comprenais que toute cette histoire allait trop loin. Il fallait que je mette les choses au clair rapidement. Je continuais de faire mes petits tours quand je vis Elia qui était non loin. Je m'étais approché d'elle en courant, j'avais le souffle un peu coupé. Il faisait très chaud et courir sous cette chaleur était un véritable calvaire. C'était sans doute pour ça que mon supérieur m'avait dit de le faire : pour que je souffre et pour que je remette de l'ordre dans mes idées ! En tout cas je lui avais demandé pourquoi elle n'était pas dans les airs aujourd'hui. Je savais qu'elle aimait cette sensation et il fallait croire que vu sa tête, j'avais touché un point faible. Aurait-elle aussi mis à terre aujourd'hui pour une raison quelconque ? Elle avait l'air en colère, ce n'était pas mon intention. J'avais touché une corde sensible. Je m'étais arrêté un instant, buvant quelques gorgées d'eau. J'avais soif à force avec cette chaleur. Elle me déclara alors que l'infirmière lui avait interdit, que sans doute les données étaient faussés vu qu'elle passait plus de temps avec des hommes. Je ne savais pas quoi dire, je ne pouvais pas me mettre à sa place mais sans doute qu'il y avait une vraie raison non ? « Si tu es en pleine santé je ne vois pas pourquoi tu n'aurai pas le droit de voler... Elle t'a donné une explication valable pour te l'interdire ? » Fis-je comme pour me renseigner. Je ne voyais pas pourquoi Elia n'aurait pas le droit de prendre les commandes d'un avion sachant qu'elle savait très bien piloter. Elle me demanda qui était mon bourreau en regardant un peu partout. « Cherche pas, il doit être dans le ciel. » J'étais dégouté de ne pas avoir pu rejoindre mon équipe. Dire qu'ils allaient tous sauter en parachute et que moi j'étais cloué au sol, il n'y avait rien de plus rageant. J'avais l'impression de revenir un enfant a qui on avait confisqué son objet favori suite à un mauvais comportement. « Mon supérieur. Je n'étais pas assez concentré sur mes exercices aujourd'hui, du coup je n'ai pas eu le droit d'aller faire les exercices de parachutisme et à la place je dois faire cinquante tours de terrain pour ''me mettre du plomb dans la cervelle'' comme il dit. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✈ ÂGE : trente ans
✈ AVATAR : bush.
✈ MÉTIER : pilote de chasse
✈ STATUT : célibataire à l'en faire pâlir
✈ GRADE : officier lieutenant
✈ LOCALISATION : Honolulu
✈ MESSAGES : 308
✈ PSEUDO : jacchus.
✈ CRÉDITS : psychotic bitch , tumblr
✈ DATE D'ARRIVÉE : 11/03/2014


MessageSujet: Re: (elia) sometimes, life hurts   Lun 17 Mar - 14:04

Non mais après tout, pour qui elle se prenait cette infirmière? Était-elle aussi incompétente que ses seins étaient refaits ? Ou alors il se pourrait qu'elle ait été soudoyée pour laisser Elia sur le band de touche. Mais non, certainement pas. Elia n'était pas fatiguée. Ni malade. Ni rien du tout en fait. Elle avait eu quelques nausées, de légers tremblements, ou des états de faiblesse.. mais ce n'était que passager. Tout allait bien dans son travail, avec son carnet d'adresse aussi. Toujours ce manque certain d'un petit frère, mais elle avait toujours vécut avec ce fardeau sur les épaules.
« Je ne suis pas apte à voler. C'est tout. » En fait, l'infirmière l'avait regardée avec des yeux emplis de compassion. Elia savait que cela cachait quelque chose. Quelque chose de plus ou moins grave. Mais elle se l'interdisait. « Va comprendre. »
Ensuite, elle regarda Colin, déverser son poison sur l'homme qui lui servait de supérieur. C'était plutôt amusant de voir Colin dans cet état. Pas qu'elle s'amusait de son malheur, loin de là.. Mais le voir essayer de cacher ses problèmes.. Il n'y arrivait tout simplement pas. Sa voix flanchait lorsqu'il parlait de parachutisme et de se mettre du plomb dans la tête. « Comment tu te portes en dehors de la vie militaire Colin ? » demanda-t-elle alors qu'il venait à peine de finir sa phrase. Le regard d'Elia se montrait empathique, et doux. Elle se courba en avant, comme une sorte d'étirement, et sautilla sur place. « Allez, je t'accompagne. Ton supérieur n'a jamais précisé que tu devais te retrouver seul après tout. » Puis elle mit les gaz, et se lançat sur la piste avec de grandes foulées. Maintenant à lui de voir si il voulait parler ou pas. Elle jeta un regard furtif en arrière afin de l'inciter à se remettre en action. Colin se mettrait à parler. L'effort physique allait être dur. L'effort mental aussi. Alors combiner les deux allait être dur... Il allait bien céder sur un des deux, et vu qu'il était obligé de faire ces fameux tours, il n'avait pas d'autres choix.  

_________________
       
    J’espère que tu seras fière de ta vie. Et si tu découvres que ça n’est pas le cas, j’espère que tu auras la force de tout recommencer. - Benjamin Button
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (elia) sometimes, life hurts   

Revenir en haut Aller en bas
 

(elia) sometimes, life hurts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CROSS INTO THE BLUE :: Hickam Air Force Base :: Take my breath away :: Zone de formation :: Terrain exterieur-